Un cas de compensation écologique dans le secteur minier : la réserve forestière Dékpa (Côte d'Ivoire) au secours des forêts et des populations locales - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Ingénierie & Développement Year : 2016

Un cas de compensation écologique dans le secteur minier : la réserve forestière Dékpa (Côte d'Ivoire) au secours des forêts et des populations locales

Abstract

After an environmental assessment about gold mine’s operation, a mining company agreed to create a safe area for biodiversity offsets: Dékpa Botanical Reserve. We describe various steps conducted in order to its creation. The objective was to assess the plant diversity of this site, its value for flora conservation, availability of plants for traditional uses in the locality. The study also shows the partnership between scientific, the mining company and local people. Meetings with mining company and local communities of the 5 closest reserve villages, permits to have approval and membership of chiefs’ customary, chiefdoms. They selected 30 young people to serve as community liaisons. These will help in achieving the other development phases of the reserve. Botanical surveys identified 358 species of which 30 are among those classified as rare, threatened or different levels of endemism. These are species such as Cola lorougnonis and Drypetes singroboensis considered as very rare in Ivorian flora. Interviews of local people show that 24% of species can be used in the treatment of various diseases, for food, crafts use or timber. The creation of the Dekpa reserve was the source of improvements for the community and scientific advances. The study suggests that development of reserve activities should consider needs of local people, as their traditional knowledge may be a factor in the preservation of species.
Après une étude d’impact environnemental, une société minière a accepté de créer sur son périmètre d’exploitation, une zone refuge pour la biodiversité : la Réserve Forestière Dékpa. Nous décrivons la première phase de son plan d’aménagement, consacrée à sa diversité végétale, sa valeur pour la conservation de la flore, sa disponibilité en espèces végétales à usages locaux et le rôle joué par les populations locales, la société minière, les chercheurs et la police forestière pour sa création. Des réunions avec les Responsables coutumiers ont permis d’obtenir leur approbation et adhésion. 30 Relais Communautaires ont été proposés et formés pour les autres activités. Le site est riche de 358 espèces dont 30 figurent parmi celles classées rares, menacées ou endémiques. Cola lorougnonis et Drypetes singroboensis sont deux des espèces rares, considérées localement comme en voie de disparition. 24 % peuvent être utilisés dans le traitement de diverses maladies, pour la consommation, l’artisanat ou comme bois d'œuvre. La création de la réserve connait des progrès au plan communautaire et scientifique. L’étude suggère que les activités d'aménagement de la réserve, devront tenir compte des besoins des populations locales car leurs connaissances traditionnelles peuvent être un facteur de conservation de certaines espèces et donc de la forêt.
Fichier principal
Vignette du fichier
06_dst_72_vroh_et_al_2016_11_en_v2.pdf (4.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03160057 , version 1 (04-03-2021)

Licence

Identifiers

Cite

Bi Tra Aimé Vroh, Djakalia Ouattara, Marie-Solange Tiebre, Kouassi Bruno Kpangui, Kouakou Edouard N'Guessan. Un cas de compensation écologique dans le secteur minier : la réserve forestière Dékpa (Côte d'Ivoire) au secours des forêts et des populations locales. Environnement, Ingénierie & Développement, 2016, N°72 - N° Spécial LOMÉ, Congrès E3D 2016, pp.1-9. ⟨10.4267/dechets-sciences-techniques.3511⟩. ⟨hal-03160057⟩
65 View
451 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More