Contribution des bibliothèques de l’enseignement supérieur à la formation pour la compétence informationnelle (CI) des étudiants. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2022

Contribution of higher education libraries to the training of students' information literacy (IL).

Contribution des bibliothèques de l’enseignement supérieur à la formation pour la compétence informationnelle (CI) des étudiants.

Abstract

Contribution of higher education libraries to the training for information literacy (IL) of students. Case study: the training provided by the INSA Lyon Library, appropriation by the different actors, impacts and limits, cultural and professional changes. Changes in the information landscape suggest that it is necessary to acquire an information culture, i.e. technical and practical knowledge of digital tools and awareness of the issues and impacts of information to be retained, disseminated or avoided. However, universities do not systematically integrate training programmes that take this aspect into account. Our research work is situated in the context of a major school, INSA Lyon, which aims to train 'Humanist Engineers'. It questions the possibility for a university library, on the example of the Marie Curie library, to mobilise the necessary resources to encourage the setting up of a training course for information literacy. By crossing the concept of 'competence', its theoretical and practical implications for the construction of competence in the learner, with the concepts of 'information literacy' and 'information culture', we propose a model for the design of teaching-learning aimed at the construction of information literacy. This model becomes our grid for reading and analysing the documents and statements collected. All our data collection, qualitative analysis of documents, interviews with teachers and department heads, and students after the quantitative analysis of a questionnaire survey, contribute to our understanding of our research object, which is presented in this thesis. Despite the limits of this work, inherent to our posture involved in our research field, our global vision of teaching-learning aiming at the construction of information literacy shows the relevance of a training framework, but reveals the blocking points, with in particular the absence of a common vision of the information literacy necessary for engineers. As a result, students' consideration of the components of information literacy remains very heterogeneous. The blockages also lie outside the vision of information literacy and concern training for competences: conception of teaching still impregnated with the epistemic model of transmitted knowledge, collaborations often in a disciplinary or multidisciplinary mode, student rankings that prioritise disciplines, projects sometimes oriented by solutions for a client. Training for informational competence at INSA Lyon would require, before defining complex situations conducive to the mobilisation of skills, a consensus around the 'humanist engineer'. His technical and scientific culture would be recognised; he would be able to assert himself as an engineer particularly suited to relational work, not denying his role and his political responsibility in society, anxious to rely on collective intelligence and the sharing of reliable information within the company. Its training would require an epistemic framework of socio-constructed knowledge, interdisciplinarity, reflection on information and the construction of knowledge with projects put into perspective beyond the current needs of the company. The shared vision of the engineer's output profile, to be constructed according to the programme approach, would allow teacher-librarians to work on new proposals, around information concepts and tools. Our study calls for further work on the pedagogical transformation of higher education and opens up prospects for collaborative research between information and communication sciences, education and training sciences and other disciplines to re-problematise and re-contextualise information literacy in order to develop training for 21st century information literacy.
Les évolutions du paysage informationnel suggèrent qu’il est nécessaire d’acquérir une culture informationnelle c’est-à-dire des connaissances techniques et pratiques d’outils numériques et la conscience des enjeux et impacts des informations à retenir, diffuser ou éviter. Pourtant, l’université n’intègre pas systématiquement de cursus de formation prenant cet aspect en compte. Notre travail de recherche est situé dans le contexte d’une grande école, l’INSA Lyon, qui se propose de former des ‘Ingénieurs Humanistes’. Il interroge la possibilité pour une bibliothèque universitaire, sur l’exemple de la bibliothèque Marie Curie, de mobiliser les ressources nécessaires pour impulser la mise en place d’un cursus de formation pour la compétence informationnelle. En croisant le concept de ‘compétence’, ses implications théoriques et pratiques pour la construction de la compétence chez l’apprenant, avec les concepts de ‘compétence informationnelle’ et de ‘culture informationnelle’, nous proposons un modèle pour la conception de l’enseignement-apprentissage visant la construction de la compétence informationnelle. Ce modèle devient notre grille de lecture et d’analyse des documents et propos recueillis. Tous nos recueils de données, analyse qualitative de documents, d’interviews d’enseignants et responsables de département, puis d’étudiants après l’analyse quantitative d’une enquête par questionnaire, participent à notre compréhension de notre objet de recherche, restituée dans cette thèse. Malgré les limites de ce travail, inhérent à notre posture impliquée dans notre terrain de recherche, notre vision globale de l’enseignement-apprentissage visant la construction de la compétence informationnelle montre l’intérêt d’une formalisation d’un référentiel de formation, mais révèle les points de blocages, avec en particulier l’absence d’une vision commune de la compétence informationnelle nécessaire aux ingénieurs. En conséquence, la prise en compte des composantes de la compétence informationnelle par les étudiants reste très hétérogène. Les blocages se situent aussi en dehors de la vision de la compétence informationnelle et concernent la formation pour des compétences : conception de l’enseignement encore imprégnée du modèle épistémique de la connaissance transmise, collaborations souvent sur un mode disciplinaire ou pluridisciplinaire, classements des étudiants qui hiérarchisent les disciplines, projets parfois orientés par les solutions pour un client. La formation pour la compétence informationnelle à l’INSA Lyon, exigerait, avant la définition des situations complexes propices à la mobilisation de compétences, un consensus autour de ‘l’ingénieur humaniste’. Sa culture technique et scientifique serait reconnue ; il pourrait s’affirmer comme un ingénieur particulièrement apte au travail relationnel, ne reniant pas son rôle et sa responsabilité politique dans la société, soucieux de s’appuyer sur l’intelligence collective et le partage d’une information fiable dans l’entreprise. Sa formation nécessiterait un cadre épistémique de la connaissance socio-construite, l’interdisciplinarité, la réflexion sur l’information et la construction des savoirs avec des projets mis en perspective au-delà des besoins actuels de l’entreprise. La vision partagée du profil de sortie de l’ingénieur, à construire selon l’approche-programme, permettrait aux enseignantes-bibliothécaires de travailler à de nouvelles propositions, autour des concepts et des outils d’information. Notre étude engage à poursuivre les travaux autour de la transformation pédagogique du supérieur et ouvre des perspectives de recherches collaboratives, entre sciences de l’information et de la communication, sciences de l’éducation et de la formation et d’autres disciplines pour reproblématiser et recontextualiser la compétence informationnelle afin de développer une formation visant une culture informationnelle du 21ème siècle.
Fichier principal
Vignette du fichier
NDG_these_Depot_20221211B.pdf (2.74 Mo) Télécharger le fichier
NDG_These_annexes_F2R.pdf (4.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03994230 , version 1 (17-02-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : tel-03994230 , version 1

Cite

Nicole Devillard Goetgheluck. Contribution des bibliothèques de l’enseignement supérieur à la formation pour la compétence informationnelle (CI) des étudiants. : Etude de cas : la formation portée par la Bibliothèque de l’INSA Lyon, appropriation par les différents acteurs, impacts et limites, changements culturels et professionnels.. Sciences de l'Homme et Société. Université Lyon 1 - Claude Bernard, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LYO1138⟩. ⟨tel-03994230⟩
60 View
33 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More