Lichen plan buccal, lésions lichénoïdes buccales et dégénérescence maligne : Etude des facteurs pronostiques au Service de Pathologie et de Chirurgie Buccales CHU Oran. - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2018

Oral lichen planus, oral lichenoid lesions and malignant transformation : Study of prognostic factors in the Department of Oral Pathology and Surgery Oran University Hospital Center.

Lichen plan buccal, lésions lichénoïdes buccales et dégénérescence maligne : Etude des facteurs pronostiques au Service de Pathologie et de Chirurgie Buccales CHU Oran.

Abstract

Malignant transformation of oral lichen planus and oral lichenoid lesions is still controversial despite the numerous studies that have been published worldwide. The frequency of malignant transformation ranges from 0% to 5.3% [Ismail et al. 2007]. The aim of our study was to describe the prognostic factors associated with the occurrence of squamous cell carcinoma on a mucosal lesion of oral lichen planus and oral lichenoid lesions in a population of Western Algeria. This is a prospective study conducted from February 2003 to the end of July 2015 at the Department of Pathology and Oral Surgery at the Hospital University Center of Oran. A total of seventy-one patients with a clinical and biopsy-confirmed diagnosis of oral lichen planus / oral lichenoid lesions were followed-up. Eighteen were men and 53 women, with a sex ratio of 1: 2.94. Ages at diagnosis of oral lichen planus/oral lichenoid lesions varied from 07 to 80 years; the mean age was 54.58 years. Fifty-nine patients had isolated oral lichen planus / oral lichenoid lesion including 15 men and 44 women. Twelve patients had oral lichen planus/oral lichenoid lesions associated with cutaneous and/or genital lichen planus. Forty patients had one or more associated comorbidity. The mean follow-up time of the studied population was 59.97 months. Seven patients (9.86%) in all 71 developed an oral squamous cell carcinoma on oral lichen planus/oral lichenoid lesions including two men and five women with a sex ratio of 1: 2.5. The mean age of this affected subgroup was 64.71 years. In four patients, oral squamous cell carcinoma was synchronous with oral lichen planus/oral lichenoid lesions. Tobacco and alcohol consumption was found in one patient. A metachronous oral squamous cell carcinoma occurred on one patient after twelve months. The carcinoma was located in the left cheek in three patients, in the tongue in three patients and in the gum in a patient. Four patients died from complications of their oral cancer. The prognostic factors appear to be sex, age, erosive or atrophic nature of oral lichen planus/oral lichenoid lesions as well as the site of carcinoma. The results of our study suggest that oral lichen planus and oral lichenoid lesions are real potentially malignant disorders that require regular and close clinical and histopathological monitoring for early detection of squamous cell carcinoma that will ensure better prognosis and improved survival of patients.
La transformation maligne du lichen plan buccal et des lésions lichénoïdes buccales demeure un sujet de controverse malgré les nombreuses études qui leur ont été consacrées. Le taux de transformation maligne varie de façon importante selon les études de 0 à 5,3 % [Ismail et al. 2007]. Notre étude avait pour objectif de décrire les facteurs pronostiques liés à la survenue d’un carcinome épidermoïde sur une lésion muqueuse de lichen plan buccal ou de lésion lichénoïde buccale dans une population de l’Ouest et du Sud-ouest Algériens. Il s’agit d’une étude prospective menée de février 2003 au 31 juillet 2015 au Service de Pathologie et Chirurgie Buccales au Centre Hospitalo-Universitaire d’Oran. Soixante et onze patients présentant un/une lichen plan buccal/lésion lichénoïde buccale ont été colligés avec confirmation clinique et histo-pathologique dont 18 hommes et 53 femmes soit un sex ratio de 1 : 2,94. L’âge moyen au moment du diagnostic était de 54,58 ans avec des extrêmes allant de 07 à 80 ans. Cinquante-neuf patients présentaient un lichen plan isolé/lésion lichénoïde buccale isolée dont 15 hommes et 44 femmes. Douze patients présentaient un/une lichen plan buccal/lésion lichénoïde buccale associé à un lichen plan cutané et/ou génital. Quarante patients présentaient au moins une co-morbidité. La durée de suivi moyenne de la cohorte était de 59,97 mois. Durant la période de suivi, sept patients (9,86%) parmi les 71 ont développé une tumeur maligne sur lésion de lichen plan buccal/lésion lichénoïde buccale dont deux hommes et cinq femmes soit un sex ratio de 1 : 2,5. L’âge moyen du sous-groupe ayant présenté une transformation maligne était de 64,71 ans. Chez quatre patients, le carcinome épidermoïde était synchrone au diagnostic de lichen plan buccal/lésion lichénoïde buccale et chez un patient un carcinome métachrone est apparu après douze mois. Dans le sous-groupe touché par la transformation maligne, l’intoxication alcoolo-tabagique a été retrouvée chez un patient. Le carcinome était situé au niveau de la joue gauche chez trois patients, au niveau de la langue chez trois patients et au niveau de la gencive chez une patiente. Quatre patients sont décédés suite aux complications de leur cancer buccal. Les facteurs pronostiques semblent être le sexe, l’âge, la nature érosive ou atrophique du lichen plan buccal et des lésions lichénoïdes buccales ainsi que le siège du carcinome. Les résultats de notre étude suggèrent que le lichen plan buccal et les lésions lichénoïdes buccales sont de réels désordres potentiellement malins dont la surveillance clinique et histopathologique doit être régulière et étroite permettant le dépistage précoce du carcinome épidermoïde afin d’instaurer un traitement adéquat, ce qui garantit un meilleur pronostic et une amélioration de la survie des patients.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse CF TABETI-BENTAHAR.pdf (15.83 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03147791 , version 1 (20-02-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03147791 , version 1

Cite

Cherifa Faiza Tabeti-Bentahar. Lichen plan buccal, lésions lichénoïdes buccales et dégénérescence maligne : Etude des facteurs pronostiques au Service de Pathologie et de Chirurgie Buccales CHU Oran.. Médecine humaine et pathologie. Université Oran 1 Ahmed Ben Bella, 2018. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03147791⟩
519 View
109 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More