Analysis of POPs in OHM Food Systems: Towards Understanding Contamination and Dispersion - Archive ouverte HAL Access content directly
Poster Communications Year : 2024

Analysis of POPs in OHM Food Systems: Towards Understanding Contamination and Dispersion

Analyse des POPs dans les Systèmes Alimentaires des OHMs : Vers une Compréhension de la Contamination et de la Dispersion

Michael Rapinski
Richard Raymond

Abstract

In the context of the Transverse project SASI (Système Alimentaire Sous Influence), the OHMs studied, Estarreja (Portugal), Téssékéré (Senegal), Oyapock (French Guiana), Littoral-Caraïbe (Guadeloupe), have been influenced by a "disrupting event" that led to a reorganization (mutation) of dietary practices and pre-existing conceptions regarding nature, agroecological systems, and supply methods (self-production, local markets, and imports). However, food can contain persistent chemical contaminants, which can be transmitted and accumulated. Thus, a screening of levels of certain Persistent Organic Pollutants (POPs) was carried out in foods from these OHMs, using a multi-matrix approach with various sources (local and imported) to better characterize the dispersion of these contaminants. These pollutants are among the first 12 POPs (Dirty dozen) listed in the Stockholm Convention due to their persistence and toxicity. To this end, sampling campaigns were carried out in the 4 OHMs, allowing for the collection of 234 diverse samples. POPs analyses were performed at LABERCA (LABoratoire d’Étude des Résidus et Contaminants dans les Aliments; UMR1329 INRAE/Oniris; Nantes) using the "Pressurized Liquid Extraction (PLE)" method and gas chromatography coupled with high-resolution mass spectrometry to analyze PCDD/Fs (Polychlorinated dibenzo-p-dioxins (PCDDs), polychlorinated dibenzofurans (PCDFs)) as well as PCBs (Polychlorinated Biphenyls) and OCPs (Organochlorine Pesticides). Two samples showed extreme values: an imported fish in Estarreja with 172.99 pg/g WHO-TEQ non-coplanar PCBs; and a local cow milk butter from the Téssékéré OHM with 16.58 pg/g WHO-TEQ PCDD. Although these values are extreme compared to other matrices studied, they remain below the maximum levels of WHO-TEQs 2005 (Toxic Equivalent Quotient) set by Commission Regulation 2023/915 of the European Commission (EC) concerning maximum levels for certain contaminants in foodstuffs. This study on POPs is the first of its kind in these four observatories with such a diversity of food typologies. The next steps will include inorganic contaminants (trace elements). These results offer perspectives on the dispersion of contamination in food, an aspect that has never been explored before in these observatories, and which is a necessary preamble to any study towards health risk
Dans le cadre du projet Transverse SASI (Système Alimentaire Sous Influence), les OHMs étudiés, Estarreja (Portugal), Téssékéré (Sénégal), Oyapock (Guyane), Littoral- Caraïbe (Guadeloupe), ont été influencés par un « élément fondateur » qui a engendré une réorganisation (mutation) des pratiques alimentaires et des conceptions préexistantes concernant la nature, les systèmes agroécologiques et les méthodes d’approvisionnement (autoproduction, marchés locaux et importations). Or les aliments peuvent contenir des contaminants chimiques persistants, qui peuvent être transmis et accumulés. Ainsi, un screening des niveaux de certains Polluants Organiques Persistants (POPs) a été réalisé dans des aliments de ces OHM, en utilisant une approche multi-matricielle avec divers sources (locales et importées) pour mieux caractériser la dispersion de ces contaminants. Ces polluants font partie des 12 premiers POPs (Dirty dozen) listés dans la convention de Stockholm en raison de leur persistance et de leur toxicité. Pour cela, des campagnes d’échantillonnage ont été conduites dans les 4 OHMs, permettant de prélever 234 échantillons divers. Les analyses des POPs ont été réalisées au LABERCA (LABoratoire d’Étude des Résidus et Contaminants dans les Aliments ; UMR1329 INRAE/Oniris ; Nantes) en utilisant la méthode « Pressurized Liquid Extraction (PLE) » et la chromatographie en phase gazeuse couplée à la spectrométrie de masse haute résolution pour analyser les PCDD/F (Polychlorodibenzo-p-dioxine (PCDDs), Polychlorodibenzofuranes (PCDFs)) ainsi que des PCB (Polychlorobiphényles) et des POC (Pesticides Organochlorés). Deux échantillons présentent des valeurs extrêmes : un poisson importé à Estarreja à 172,99 pg/g de MG en PCB-DL non coplanaire ; et un beurre de lait de vache local de l’OHM Tessékeré à 16,58 pg/g de MG en PCDD. Bien que ces valeurs soient extrêmes par rapport aux autres matrices étudiées, elles restent inférieures aux teneurs maximales des TEQs-OMS2005 (Equivalents Toxiques) fixées par le règlement 2023/915 de la Commission Européenne (CE) concernant les teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires. Cette étude sur ces POPs est la première du genre dans ces quatre observatoires avec une telle diversité de typologie d’aliments. Les prochaines étapes incluront les contaminants inorganiques (éléments traces métalliques). Ces résultats offrent des perspectives sur la dispersion de la contamination dans les aliments, un aspect qui n'a jamais été exploré auparavant dans ces observatoires, et qui est un préambule nécessaire à toute étude vers le risque pour la santé.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
2_Poster_Nathalie_EL_DEGHEL_2024.pdf (2.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04622212 , version 1 (24-06-2024)

Identifiers

Cite

Nathalie El Deghel, Michael Rapinski, Priscilla Duboz, Damien Davy, Richard Raymond, et al.. Analysis of POPs in OHM Food Systems: Towards Understanding Contamination and Dispersion. International Symposium of LabEx DRIIHM 2024, Jun 2024, Montpellier, France. , 2024, ⟨10.34972/driihm-cc4284⟩. ⟨hal-04622212⟩
68 View
1 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More