Cartographier et photographier l'offre commerciale alimentaire en banlieues. De la nécessité de (re)interroger les déserts alimentaires français - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2023

Cartographier et photographier l'offre commerciale alimentaire en banlieues. De la nécessité de (re)interroger les déserts alimentaires français

Abstract

Cette communication s’appuie sur le projet de recherche-action participative CABaS (Care et cAdre de vie en BAnlieueS) développant une expérimentation scientifique ancrée dans la co-construction de savoirs et la conviction éthique de la nécessaire non-hiérarchie de ces derniers (savants versus profanes). CABaS s’intéresse au cadre de vie, à la quotidienneté des territoires populaires en mobilisant le concept de care (Tronto, 2012). Il s’agit d’interroger l’attention au bien-être et aux soins portés et reçus aux espaces comme aux personnes des quartiers populaires métropolitains, et plus largement au vivant. Cette ambition se décline via la question alimentaire : analyse menée depuis l’autoproduction, l’approvisionnement, l’offre commerciale jusqu’aux pratiques alimentaires individuelles et collectives et leurs effets sur la santé des populations. Nous interrogeons le rôle des lieux d’approvisionnement et de consommation alimentaire dans les processus de constructions territoriales à partir du cas de Gennevilliers (92). Comment ces lieux d’approvisionnement et de consommation alimentaire sont-ils le support, le produit et l’enjeu des rapports sociaux ? En quelle mesure ces lieux peuvent-ils être des symboles d’un sentiment d’appartenance à un territoire, ou au contraire au cœur de conflictualités ? Un relevé systématique des établissements commerciaux (commerces de détail, supermarchés et marchés notamment) et de restauration (traditionnelle et rapide) permettra dans un premier temps de caractériser l’offre et d’en déceler les formes et modes d’organisations spatiales (Mérenne-Schoumaker 2008 ; Péron 2001 ; Lemarchand 2011). Ce relevé sera de deux natures : cartographique et photographique. Les données de recensement de l’offre commerciale (Bases et enquêtes locales, Insee : bases équipement, Base SIRENE) nous permettront dans un premier temps d’établir une cartographie de l’offre commerciale sur le territoire. Nous mettrons ainsi en exergue la multiplicité des lieux de restauration et les commerces alimentaires dans cette ville dont l’offre est loin d’être homogène et réduite à du discount et de la restauration rapide de mauvaise qualité. Nos résultats montrent ainsi comment une ville de banlieue parisienne caractérisée par des indicateurs socio-économiques plutôt défavorables offre la possibilité de se fournir en denrées alimentaires de qualité, responsables, durables (AMAP, circuits courts, vrac) et ce à des tarifs accessibles au plus grand nombre. Cette cartographie fine des commerces et lieux de restauration sera réalisée à l’adresse, et classée en fonction de leur type d’offre, nature ou de l’ancienneté sur le territoire. Elle permettra un état des lieux précis, qui, mis en contexte avec l’offre de service ou de transport locale, illustrera à la fois des tendances classiques en géographie du commerce (concentration le long d’axe ou de carrefours structurants, centre-ville multifonctionnel, spécialisation micro-locale de l’offre…), et des particularités au territoire gennevillois (importance de l’échelle du quartier, différences spatiales dans les transitions vers plus de durabilité, engagement municipal pour la dissémination de « nouveaux » commerces alimentaire [vrac ; circuits courts,…]). Ce travail sera complété et enrichi par un relevé systématique et une enquête photographique. Le relevé systématique permettra de dresser un état des lieux précis, et surtout, actualisée de l’offre gennevilloise. Et ce, alors que l’offre commerciale alimentaire y est particulièrement dynamique (notamment en lien avec certaines politiques publiques locales actuelles, la signature d’un Projet alimentaire territorial (PAT), ou des projets d’aménagement de grande ampleur dans la cadre du Grand Paris Express notamment). L’enquête photographique consiste à la fois à valider et enrichir l’état des lieux de l’offre commerciale, mais aussi à illustrer et questionner la variété des types de commerce du territoire. Il s’agit de produire un atlas photographique des devantures des commerces alimentaires par arpentage de l’ensemble du territoire gennevillois (et d’associer ces clichés à des relevés de fréquentation, d’organisation de la devanture…). En accord avec la méthodologie globale du projet, cet arpentage est réalisé conjointement entre chercheuses et habitantes. Cet atlas est support d’une analyse qui, grâce à une typologie, vise à mettre au jour à la fois la diversité des commerces et d’éventuelles logiques micro-locales en terme d’offre, d’esthétique, de logique d’implantation, de clientèles ciblées… Enfin, dans la continuité des travaux menés par certaines membres de l’équipe impliquées dans le projet « La ville côté femmes », cet atlas pourra faire l’objet d’une valorisation locale sous forme d’affichage public, exposition photographie par exemple. Cette démarche permet in fine d’établir des « profils de territoires », et éventuellement de mettre à jour des inégalités d’un point de vue quantitatif et qualitatif. Les travaux de géographes, majoritairement anglo-saxons, montrent d’ores et déjà, à travers la notion de food desert, que l’offre alimentaire est révélatrice de fractures socio-économiques ou raciales importantes (Walker et al. 2010 ; Apparicio et al. 2007). Or, peut-on parler de food desert en France ? La carence est-elle un enjeu pour les espaces urbains de banlieue en France, ou bien la surabondance de certaines offres au détriment d’autres, témoignant de l’homogénéisation ou de la spécialisation de certains de ces espaces, n’est-elle pas aussi à interroger ? Finalement, cette expression de food desert est-elle assez précise pour décrire la pluralité des situations, et de ces contextes ? Voici les questions qui guideront notre travail à Gennevilliers, et ainsi, notre communication dans le cadre du Colloque international de le Commission Géographie du Commerce du CFNG.
Communication CABAS_Liège_29112023.pdf (3.76 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04315250 , version 1 (30-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04315250 , version 1

Cite

Emmanuelle Faure, Corinne Luxembourg, Nicolas Lebrun, Angélique Dupont. Cartographier et photographier l'offre commerciale alimentaire en banlieues. De la nécessité de (re)interroger les déserts alimentaires français. Colloque international • Les transitions de la distribution alimentaire : formes, localisations et acteurs, CNFG - Commission Géographie du Commerce, Dec 2023, Liège, Belgique. ⟨hal-04315250⟩
70 View
15 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More