La mise en place du distanciel et de l'hybridation dans des contextes de grandes pauvretés - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2022

La mise en place du distanciel et de l'hybridation dans des contextes de grandes pauvretés

Abstract

Work on digital hybridization (e-learning) in higher education has been going on since the 1990s, but it was given a major boost by the HySup project conducted in 2010 by Peraya, Charlier, Burton, Lameul, etc. This work is currently being re-interrogated in light of the post-pandemic context, but also in light of the contexts of great poverty (material, technical, social) in Mayotte. In national surveys conducted in French departments including overseas (Mercier, 2020; Wallian et al., 2020; Weiss et al., 2020), students highlight needs in terms of pedagogical support but also in terms of a sense of socio-affective presence (Lefer Sauvage and Mercier, 2021). Mobile digital resources (phone, tablet) are used even though their place is still taboo in university learning, considered (before containment) as neither useful nor easy in university teaching (Lefer Sauvage, 2021). Cultural implications are also considered since the cell phone changes the relationship with others (Dibanaka, 2002), the forms of socialization (Akregbou Boua, 2014) and participates in cultural imaginaries (Modandi, 2014). This paper is then an opportunity to present, in the form of counterfactuals, the possible changes in university teaching-learning practices through the use of cell phones, under the prism of these contexts and its cultural inscription, and to redefine the notion of hybridization. This is also the issue of one of the two theses linked to the X-MEM project (ANR Ami-Demoe).
Les travaux sur l'hybridation numérique dans l'enseignement supérieur existent depuis les années 1990 mais ont connu un essor important à travers le projet HySup mené en 2010 par Peraya, Charlier, Burton, Lameul etc. Ces travaux sont actuellement ré-interrogés au regard du contexte post-pandémique, mais aussi des contextes de grandes pauvretés (matérielles, techniques, sociales) à Mayotte. Dans les enquêtes nationales menées dans les départements français incluant l’Outre-Mer (Mercier, 2020 ; Wallian et al., 2020 ; Weiss et al., 2020), les étudiants mettent en avant des besoins en termes d’accompagnement pédagogique mais aussi de sentiment de présence socio-affective (Lefer Sauvage et Mercier, 2021). Les ressources numériques mobiles (téléphone, tablette) sont utilisés alors même que leur place est encore taboue dans l’apprentissage universitaire, considérées (avant le confinement) comme peu utiles ni faciles dans l’enseignement universitaire (Lefer Sauvage, 2021). Des implications culturelles sont également envisagées puisque le téléphone portable change les rapports aux autres (Dibanaka, 2002) , les formes de socialisations (Akregbou Boua, 2014) et participe aux imaginaires culturels (Modandi, 2014). Cette communication est alors l’occasion de présenter, sous forme de contrefactuels, les changements possibles de pratiques d’enseignement-apprentissage universitaire à travers l’usage du téléphone portable, sous le prisme de ces contextes et de son inscription culturelle, et de redéfinir la notion d’hybridation. C’est également l’enjeu d’une des deux thèses liée au projet X-MEM (ANR Ami-Demoe).
Not file

Dates and versions

hal-03662590 , version 1 (09-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03662590 , version 1

Cite

Gaëlle Lefer Sauvage, Marin Laborie, Patrice Bourdon. La mise en place du distanciel et de l'hybridation dans des contextes de grandes pauvretés. Colloque international La formation universitaire à l’ère du numérique : de l’enseignement classique à l’enseignement hybride. État des lieux, exigences,évolutions et perspectives, École Normale Supérieure Assia Djebar Constantine, May 2022, Constantine, Algérie. ⟨hal-03662590⟩
62 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More