Evaluation des impacts environnementaux d’un centre de stockage de déchets ménagers en activité sur la base de la caractérisation des flux de matière entrants et sortants : Application au site de Nkolfoulou, Yaoundé, Cameroun - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Ingénierie & Développement Year : 2012

Evaluation des impacts environnementaux d’un centre de stockage de déchets ménagers en activité sur la base de la caractérisation des flux de matière entrants et sortants : Application au site de Nkolfoulou, Yaoundé, Cameroun

Abstract

This study evaluates the environmental and social impact of a landfill in the tropical humid zone in Africa. The different parameters analyzed are: the mass and characteristics of waste receive in the landfill, leachate generation and composition, methane production, and rainfall. The characteristics of the environment around the site are considered to approach environmental impacts, including impact monitoring is carried out upstream and downstream of the discharge point. A methodology for assessing flow in and out is proposed to allow whatever the nature and location of the dumpsite to assess the potential impacts of the waste disposal on the different environmental compartments. At the beginning of the study, Nkolfoulou landfill in Yaounde was selected. This had received 2.13 million tons of waste, of which 66% of the wet mass are made of biodegradable materials. Our study shows that the site generates an average of 450 m3 / day of leachate, only 54 m3 is collected and discharged into the river without any treatment. Impacts of these discharges are real on the surface water to the extent that the leachate is COD load (700 to 2500 mg/l) and BOD5 (400 to 700 mg / l) and to a lesser extent, however, heavy metal. We not the presence in this leachate, bacteria of fecal contamination and pathogens. The impact of the discharge of untreated leachate into the river is visible at a distance of 100 m downstream of the discharge point. The average potential methane production of waste entering the site is 79 kg of wet waste CH4 per ton. On this basis, the cumulative emissions of methane are estimated at an equivalent of 1.9 million tons of CO2 equivalent between 2007 and 2030. A project to capture and burn biogas from the landfill Nkofoulou was recorded in the CDM and in 2030 will capture 1.6 million tonnes of CO2 equivalent from methane.
Cette étude évalue les flux de matière entrants et sortants d’une décharge en zone tropicale humide et leurs impacts sur le milieu naturel et humain. Les paramètres de flux analysés concernent : les masses et caractéristiques des déchets entrants, la production de lixiviats et leur composition, la production de méthane et la pluviométrie. Les caractéristiques de l’environnement autour du site sont prises en compte pour l’approche des impacts environnementaux, dont le suivi est réalisé en amont et aval du point de rejet. Une méthodologie d’évaluation des flux entrants et sortants est proposée pour permettre quelle que soit la nature et la localisation du site, d’évaluer les impacts potentiels du centre de stockage sur les différents compartiments environnementaux. Au démarrage de l’étude, le site sélectionné (Nkolfoulou à Yaoundé) avait déjà reçu 2,13 millions de tonnes de déchets, dont 66 % de la masse humide sont constitués de matières biodégradables. Notre étude montre que le site génère en moyenne 450 m3/j de lixiviats, dont seulement 54 m3 sont collectés et rejetés dans la rivière sans aucun traitement Les impacts de ces rejets sont réels sur les eaux de surface dans la mesure où ce lixiviat est très chargé en DCO (700 à 2500 mg/l) et DBO5 (400 à 700 mg/l) et, dans une moindre mesure cependant, en métaux lourds. On note dans les lixiviats la présence de germes de contamination fécale et de bactéries pathogènes. L’impact du rejet des lixiviats non traités dans la rivière reste perceptible à une distance de 100 m en aval du point de rejet. Le potentiel moyen de production de méthane des déchets entrants sur le site est de 79 kg de CH4/tonne humide de déchets. Sur cette base, les émissions cumulées de méthane sont estimées à un équivalent de 1,9 millions de tonnes de CO2 entre 2007 et 2030. Un projet de captage et brûlage du biogaz de la décharge de Nkolfoulou a été enregistré au MDP et permettra à l’horizon 2030 de capter 1,6 millions de tonnes équivalent CO2 issues de méthane.
Fichier principal
Vignette du fichier
2_ngnikam.pdf (219.95 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03171752 , version 1 (17-03-2021)

Licence

Identifiers

Cite

Emmanuel Ngnikam, Fouad Zahrani, Pascale Naquin, Bruno K Djeutcheu, Rémy Gourdon. Evaluation des impacts environnementaux d’un centre de stockage de déchets ménagers en activité sur la base de la caractérisation des flux de matière entrants et sortants : Application au site de Nkolfoulou, Yaoundé, Cameroun. Environnement, Ingénierie & Développement, 2012, N°61 - Juin 2012, pp.18-29. ⟨10.4267/dechets-sciences-techniques.2618⟩. ⟨hal-03171752⟩
295 View
723 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More