Diagnostic du système de collecte des excreta et eaux usees domestiques dans les milieux inondables de la ville de Lomé : cas du quartier Zogbédji - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Ingénierie & Développement Year : 2013

Diagnostic du système de collecte des excreta et eaux usees domestiques dans les milieux inondables de la ville de Lomé : cas du quartier Zogbédji

Abstract

Surveys were conducted in 180 concessions of Zogbédji, one neighborhood of Lomé, capital of Togo. In this work, the results show that more than 78% of concessions have a system for collecting excreta. The different types of pits are encountered septic tanks (50.7%), traditional (38.7%), the LCM (8.4%) and tubs (2.1%). Emptying sanitation is provided largely by the diggers (49.64%) against 30.2% achieved by vacuum trucks. Wastewater can be found practically in the street.There is no network of potable water and91.1% of concessions use well water for various household and 96.1% to supply water to the periphery of TDE for drinking water. Disease respondents found to have suffered from diarrhea (20.5%), frequent abdominal pain (16.1%) of parasites (36.7%), and malaria in all seasons.
Ce travail est une contribution à la recherche des outils de décision dans la gestion des excréta et eaux usées domestiques dans les quartiers de Lomé pauvres en équipements d’assainissement autonome comme le quartier Zogbédji. Pour ce faire, des enquêtes ont été menées dans 180 concessions. Les résultats montrent que plus de 78,0 % des concessions disposent un système de collecte des excréta. Les différents types de fosses sont des fosses septiques (50,7 %), traditionnelles (38,7), les LCM (8,4 %) et les tinettes (2,1 %). La vidange des équipements sanitaires est assurée en partie par les puisatiers (49,6 %) contre 30,2 % assurée par les camions vidangeurs. Les eaux usées se retrouvent pratiquement dans la rue si ce n’est 9,4 % des concessions qui gèrent les EU de cuisine par un puisard et 43,3 % qui gèrent les EU de douche par le même équipement. Dans la zone, il n’existe pas de réseau d’adduction d’eau, ainsi 91,1 % des concessions utilisent les eaux de puits pour différentes tâches et 96,1 % s’approvisionnent à la périphérie en eau de TDE pour l’eau de boisson. En termes de nuisances, les enquêtés révèlent avoir souffert de maladies diarrhéiques (20,5 %), fréquemment de maux de ventre (16,1 %), de parasitoses (36,7 %) et du paludisme en toute saisons.
Fichier principal
Vignette du fichier
2_ahatefou.pdf (552.62 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03170678 , version 1 (16-03-2021)

Licence

Identifiers

Cite

Ekoué Lagnon Ahatefou, Moursalou Koriko, Komi Edem Koledzi, Sanonka Tchegueni, Dihéénane Bafai D, et al.. Diagnostic du système de collecte des excreta et eaux usees domestiques dans les milieux inondables de la ville de Lomé : cas du quartier Zogbédji. Environnement, Ingénierie & Développement, 2013, N°65 - Novembre 2013, pp.12-19. ⟨10.4267/dechets-sciences-techniques.710⟩. ⟨hal-03170678⟩
179 View
1078 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More