Towards a sonic ecology of urban life: Ethnography of sound perception in Cairo - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Senses and Society Year : 2020

Towards a sonic ecology of urban life: Ethnography of sound perception in Cairo

Pour une écologie sonore de la vie urbaine : Ethnographie des perceptions sonores au Caire)

Vincent Battesti
Nicolas Puig

Abstract

This study on sound perception in Cairo uses a methodological procedure described in a previous issue of this journal [11(3)]. The procedure involves equipping inhabitants of Cairo, the Egyptian capital, with binaural microphones that record the surrounding urban sounds during one of their daily journeys (without the researcher). Participants later describe and comment on the sounds while listening to the recording. Analysis of this material allowed us first to establish an organized lexicon in categories. We identified a structured “natural language of sounds”. The data obtained reveal covert categories that describe three key domains of urban life: the active city, the city in movement, and the relational city. A principal finding is that sound perception systematically relates sounds to their origin, i.e. both the source and its social situation. This socia- lization of sound led us to the notion of “sound constructs” as products of an immediate socialization of the perception of sound. Experiment clarifies how perception operates in Cairo, nota- bly through territory differentiation using sonic saliences and soundmarks. Finally, we propose a “sonic ecology” of the city: how residents collectively experience the sound dimensions of their urban territory, navigate between very different territories, recognize them and respond to them.
Cette étude sur la perception sonore au Caire utilise une procédure méthodologique décrite dans un numéro précédent de cette revue [11(3)]. La procédure consiste à équiper les habitants du Caire, la capitale égyptienne, de microphones binauraux qui enregistrent les sons urbains environnants pendant l’un de leurs déplacements quotidiens (sans le chercheur). Les participants décrivent et commentent ensuite les sons tout en écoutant l’enregistrement. L’analyse de ce matériel nous a permis d’abord d’établir un lexique organisé en catégories. Nous avons identifié un « langage naturel des sons » structuré. Les données obtenues révèlent des catégories implicites qui décrivent trois domaines-clés de la vie urbaine : la ville active, la ville en mouvement et la ville relationnelle. Une des principales conclusions est que la perception des sons relie systématiquement les sons à leur origine, c’est-à-dire à la fois à la source et à sa situation sociale. Cette socialisation du son nous a conduit à la notion de « construits sonores » en tant que produits d’une socialisation immédiate de la perception du son. L’expérience éclaire le fonctionnement de la perception au Caire, notamment par la différenciation des territoires à l’aide de saillies sonores et de repères sonores. Enfin, nous proposons une « écologie sonore » de la ville : comment les habitants font collectivement l’expérience des dimensions sonores de leur territoire urbain, naviguent entre des territoires très différents, les reconnaissent et y réagissent.
Fichier principal
Vignette du fichier
Towards a sonic ecology of urban life, Ethnography of sound perceptions in Cairo, V. Battesti & N. Puig (2020) hal-02890453.pdf (2.78 Mo) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-02890453 , version 1 (15-07-2020)

Licence

Identifiers

Cite

Vincent Battesti, Nicolas Puig. Towards a sonic ecology of urban life: Ethnography of sound perception in Cairo. Senses and Society, 2020, 15 (2), pp.170-191. ⟨10.1080/17458927.2020.1763606⟩. ⟨hal-02890453⟩

Relations

504 View
386 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More