Un dépôt sous-marin de lames polies néolithiques en jadéitite et sillimanite, et un ouvrage de stèles submergé sur la plage dite du Petit Rohu près Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Bulletin de la Société préhistorique française Year : 2010

Un dépôt sous-marin de lames polies néolithiques en jadéitite et sillimanite, et un ouvrage de stèles submergé sur la plage dite du Petit Rohu près Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan)

Yvan Pailler
Sandy Poirier
  • Function : Author
Charles Dagneau
  • Function : Author
Denis Dégez
  • Function : Author
Hervé Neveu-Derotrie
  • Function : Author
Christian Obeltz
  • Function : Author
Yohann Sparfel
  • Function : Author
  • PersonId : 899805

Abstract

En août 2007, des vacanciers découvrent deux couples de lames de haches polies plantées dans une vase argileuse sur l'estran de Porh Fetan, dit du Petit Rohu, qu'ils signalent au service régional de l'Archéologie de Bretagne, ainsi qu'au musée de Carnac. La morphologie de ces lames et le matériau employé permettent d'emblée de les identifier aux spécimens en roches alpines largement documentés dans la région. Une autorisation est alors sollicitée par le SRA (Rennes) pour le Laboratoire de recherches archéologiques (UMR 6566, Nantes) auprès du DRASSM (Marseille) en vue d'une opération d'archéologie sous-marine et terrestre. Une première mission menée à l'occasion des grandes marées du 28 septembre 2007 ne permet pas de ramener une nouvelle récolte d'objets, mais provoque la découverte sur site d'un ouvrage de stèles submergé, structure formant au moins un alignement de dalles chutées (un seul bloc de chant encore en place) qui sont aussitôt relevées en plan, complétées lors d'une seconde mission aux grandes marées du 27 octobre. Une troisième mission décidée aux dernières marées de l'année, le 26 novembre, conduit à la découverte d'une nouvelle lame de hache, mais en fibrolite et au contact d'une stèle. Des sols tourbeux, visibles par intermittence depuis plusieurs années sous le sable marin, sont progressivement dégagés puis détruits par l'océan sur une plage de plus en plus amaigrie au cours du temps ; ces sols conservent des traces de labours, parfois croisés, et des empreintes d'Ongulés. Le contexte environnemental permet d'avancer que les lames de haches furent enfouies dans un milieu marécageux développé derrière un cordon dunaire, au pied d'un affleurement rocheux remarquable, le rivage devant être éloigné de quelque 500 m au milieu du V e millénaire av. J.-C., date relative proposée pour le rassemblement de ces objets. L'ouvrage de stèles et l'em-placement du dépôt sont actuellement recouverts par plus de 5 m d'eau. Ces vestiges architecturaux rejoignent la liste récemment établie des dé-couvertes sous-marines similaires faites en baie de Quiberon, ria d'Etel et golfe du Morbihan depuis 1998. Les analyses en spectroradiométrie confirment l’origine alpine des pierres (jadéitite) et l’identité de la rochemère pour au moins 3 individus ; l’observation des surfaces témoigne du fort investissement en termes de travail de polissage (poli « miroir » conservé par plaques) qui a entièrement transformé les lames utilitaires de départ.
Fichier principal
Vignette du fichier
Dépôt Rohu 2010 BSPF.pdf (2.9 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02379023 , version 1 (18-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02379023 , version 1

Cite

Serge Cassen, Christine Boujot, Michel Errera, David Meunier, Yvan Pailler, et al.. Un dépôt sous-marin de lames polies néolithiques en jadéitite et sillimanite, et un ouvrage de stèles submergé sur la plage dite du Petit Rohu près Saint-Pierre-Quiberon (Morbihan). Bulletin de la Société préhistorique française, 2010, 107 (1), pp.53-84. ⟨hal-02379023⟩
342 View
199 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More