Étude des pratiques enseignantes déclarées concernant le programme de sciences citoyennes Vigie-Nature École - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles RDST - Recherches en didactique des sciences et des technologies Year : 2018

Study of self-reported teaching practices when implementing the citizen science program Vigie-Nature École

Étude des pratiques enseignantes déclarées concernant le programme de sciences citoyennes Vigie-Nature École

Abstract

This research focuses on teaching practices related to the French citizen science program, Vigie-Nature École (VNE), initiated by the National Museum of Natural History, which studies ordinary biodiversity through standardized protocols. Our study aims to characterize the self-reported practices in order to understand how teachers appropriate this program, at the interface between a biological fieldwork and its dimension of citizen science. An a priori analysis of VNE allows us to define its epistemological stance and to identify its didactical and educational potentialities. A questionnaire collected 254 responses from primary and secondary teachers. The results indicate that the participants assign VNE many objectives, such as raising students' awareness of biodiversity outdoor, working on the scientific inquiry, changing the image of the Nature of Science, engaging in interdisciplinary projects and contributing to scientific research. While the latter objective is strongly emphasized, there is a significant discrepancy in the actual contribution to research. Only half of the participants send data to researchers. This contrast with the intentions of the Museum researchers reflects a misuse by some teachers. A categorization of practices shows contrasting profiles, revealing very different ways of implementing VNE.
Cette recherche porte sur les pratiques enseignantes relatives au programme français de sciences citoyennes, Vigie-Nature École (VNE), initié par le Muséum national d’Histoire naturelle étudiant la biodiversité ordinaire par des protocoles standardisés. Notre étude vise à caractériser les pratiques déclarées afin de comprendre comment les enseignants s'approprient ce dispositif, à l’interface entre une étude de terrain et sa dimension de sciences citoyennes. Une analyse a priori de VNE permet de cerner son positionnement épistémologique et de dégager ses potentialités didactiques et éducatives. Un questionnaire a recueilli 254 réponses de professeurs des écoles et de collège-lycée. Les résultats indiquent que les participants assignent à VNE de nombreux objectifs, tels que sensibiliser les élèves à la biodiversité par le terrain, travailler la démarche scientifique, modifier l’image de la nature de la science, engager des projets interdisciplinaires et contribuer à la recherche scientifique. Si ce dernier objectif est fortement mis en avant, un écart important est constaté quant à la contribution effective à la recherche. Seule la moitié des participants envoie les données aux chercheurs. Ce décalage par rapport aux intentions des concepteurs de VNE traduit un détournement d’usage par certains enseignants. Une catégorisation des pratiques permet de dégager des profils contrastés, révélant des façons très différentes de mettre en œuvre VNE.

Dates and versions

hal-01979471 , version 1 (13-01-2019)

Identifiers

Cite

Robin Bosdeveix, Patricia Crépin-Obert, Corinne Fortin, Caroline Leininger-Frézal, Leslie Regad, et al.. Étude des pratiques enseignantes déclarées concernant le programme de sciences citoyennes Vigie-Nature École. RDST - Recherches en didactique des sciences et des technologies , 2018, 18, pp.79-102. ⟨10.4000/rdst.2041⟩. ⟨hal-01979471⟩
186 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More