« L’hospitalité proustienne entre la lettre et l’esprit » - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2004

« L’hospitalité proustienne entre la lettre et l’esprit »

Abstract

À lire la Recherche, on peut estimer que l’hospitalité se dissout tout entière dans la mondanité. Les textes bibliques définissent l’hospitalité : elle est l’accueil de l’autre en tant qu’il est l’autre, l’intrus. "Intrusus" est celui qui entre avec force, qui s’introduit si violemment, sans droit de le faire, de sorte qu’on le chasse. C’est celui qui n’est pas invité», explique Pascal Quignard1. L’hospitalité suspend le désir légitime de chasser l’intrus. Au nom de quoi ? L’homme religieux sait que l’hôte est une image, énergique et secrète, de la divinité. Une fois dites ces fortes paroles, on est tenté de penser que tout le reste n’est que littérature. Et c’est peut-être le rôle de la littérature que de confronter l’hospitalité comme valeur – c’est-à-dire comme impossibilité – à ce que chaque époque tient pour le possible, le concret de l’existence. De ce point de vue, la Recherche témoigne du moment où l’hospitalité sacrée devient lettre morte, épuisée par une société où la visite, l’invitation, l’entre-soi remplacent la promesse d’altérité contenue dans l’éthique et la pratique (archaïque ?) de l’hospitalité.
Fichier principal
Vignette du fichier
50. Proust et l'hospitalite¦ü, HAL, complet.pdf (182.67 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01694428 , version 1 (27-01-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01694428 , version 1

Cite

Stéphane Chaudier. « L’hospitalité proustienne entre la lettre et l’esprit ». Lise Gauvin, Pierre L’Hérault et Alain Montandon (dir.). Le Dire de l’hospitalité, Presses Universitaires Blaise Pascal, p. 101-111., 2004. ⟨hal-01694428⟩
52 View
176 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More