Favoriser l'acceptation de légumes chez l'enfant. Comparaison des stratégies d'exposition répétée, d'association flaveur-flaveur et d'association flaveur-nutriment - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Favoriser l'acceptation de légumes chez l'enfant. Comparaison des stratégies d'exposition répétée, d'association flaveur-flaveur et d'association flaveur-nutriment

Abstract

La consommation de légumes étant inférieure aux recommandations nutritionnelles, et particulièrement chez les enfants, mieux comprendre les facteurs qui favorisent leur acceptation est essentiel. Différentes stratégies visant à favoriser l’acceptation d’aliments sont décrites. Il s’agit de l’exposition répétée (RE), de l’association flaveur-flaveur (AFF) et de l’association flaveur-nutriment (AFN). La présente étude a pour objectifs de comparer l’efficacité de ces trois stratégies, de mesurer la stabilité de leurs effets, et d’expliquer par l’histoire alimentaire de chacun les différences individuelles d’acceptation de légumes. Une purée d’artichaut (légume cible, généralement peu apprécié) et une purée de carotte (légume contrôle, généralement apprécié), cuisinés selon une recette basique, ont été proposées avant (pre) et après (post) une période d’expositions, à 95 enfants (6.4 ± 0.8 mois) qui débutait leur diversification alimentaire, dans leur contexte habituel de repas à la maison. Durant la phase d’exposition, les enfants ont été divisés en 3 groupes et ont reçu 10 exposition,s soit à une purée basique (groupe RE; n = 32, 48 kcal/100g), soit à une purée sucrée (groupe AFF; n=32, 51 kcal/100g), soit à une purée de forte densité énergétique (groupe AFN; n=31, 144 kcal/100g). Deux semaines, 3 mois et 6 mois après la phase d’exposition les enfants ont tous reçus les purées d’artichaut et de carotte basique. A chaque exposition la consommation de purée a été mesurée et consignée par les parents. Entre la pré-exposition et la post-exposition la consommation d’artichaut basique a augmenté significativement pour les groupes RE (+52 ± 11 g) et AFF (+40 ± 13 g), mais pas pour le groupe AFN (+9 ± 16 g). Suite à la période d’exposition les consommations d’artichaut sont restées supérieures dans les groupes RE et FFL en comparaison avec le groupe FNL, et ce durant au moins 3 mois. L’acceptation initiale d’artichaut a été positivement reliée à la variété de légumes proposés aux enfants dès le début de leur diversification alimentaire. Aucun lien n’a été observé avec le type d’allaitement et sa durée. On conclut que la période de diversification alimentaire est favorable à l’apprentissage de nouvelles flaveurs et que le simple fait d’exposer les enfants de manière répétée aux flaveurs initialement peu appréciées permet d’en augmenter leur consommation de manière durable.
No file

Dates and versions

hal-01249375 , version 1 (31-12-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01249375 , version 1
  • PRODINRA : 341251

Cite

Eloïse Rémy, Sylvie Issanchou, Vincent Boggio, Sophie Nicklaus. Favoriser l'acceptation de légumes chez l'enfant. Comparaison des stratégies d'exposition répétée, d'association flaveur-flaveur et d'association flaveur-nutriment. 10. Journées francophones de nutrition JFN 2012, Dec 2012, Lyon, France. 13 p. ⟨hal-01249375⟩
136 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More