Traces de modernité : pratiques et fonctions du dessin d'architecture à l'époque des Lumières au Chili, 1762-1797 - Archive ouverte HAL Access content directly
Theses Year : 2015

Traces of modernity : uses and practices of architectural drawings in the Age of Enlightenment in Chile, 1762-1797

Traces de modernité : pratiques et fonctions du dessin d'architecture à l'époque des Lumières au Chili, 1762-1797

Abstract

This study is about an ensemble of drawings made in Chile during the second half of the eighteenth century. This historical period was characterized by the intensification of architectural activity in this region, encouraged by the efforts of Charles III of Spain (r. 1759-1788) to modernize the American cities that were under his dominion. One of the means of acheiving this was to send engineers and architects to Latin America. From 1762 to the end of the century, around thirty professional constructors, all certified by European engineering and architectural academies, arrived in Chile. Holding a savoir-faire that was linked to rationalist ideas of the Enlightenment, they laid out the foundations of an architectural academic culture. Our goal is to demonstrate that, in this process of professionalization of the architecture practice, geometrical drawings were instrumental to the construction of a new “modern” paradigm for this discipline in Chile: its alliance with the centralized Nation. In the introduction, we revise the historiographical difficulties confronted during our research. In the first part, we approach the modest production of architectural plans in Chile during the seventeenth and first half of the eighteenth centuries, while framing these rare drawings in the context of empirical practices of architecture. In the second part, we describe the encouraging of the production of architectural drawings in Chile in the consecutive period, after the arrival of the foreign academician constructors. We, henceforth, focus on the transmission in Chile of foreign graphic conventions reflecting the technological progress and aesthetical fixations of the Enlightenment era in Europe, and also on the general rationalization of the administrative activity of the Spanish crown. In the third part, the epilogue, we describe the process of academisation of architecture, in the context of educational policies that where established during the last decennials of the Spanish dominion. At at the same, these were reformulated by the republicans of the nineteenth century borrowing the discourse from the French enlightened to proclaim their liberation from Spanish heritage. Finally, following the conclusions, we enclose an annex listing the civil and military architecture plans drawn in Chile between the date of the first known drawing produced in Chile –1605– and 1810, year of celebration of the first Government Independence Junta that established the formal rupture of the administrative relationship with Spain.
Cette étude porte sur un ensemble de dessins d’architecture réalisés au Chili dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, une période où l’activité architecturale a connu une intensification particulière grâce à la volonté de Charles III d’Espagne (r. 1759-1788) de moderniser les villes américaines sous sa domination. L’un des moyens employés pour accomplir cette tâche a été l’affectation d’ingénieurs et d’architectes en Amérique latine. Ainsi, à partir de 1762, une trentaine de professionnels, tous issus d’académies de génie civil et d’architecture européennes, ont débarqué au Chili. Ceux-ci, détenteurs d’un savoir-faire en lien avec les préceptes rationalistes des Lumières, ont posé les bases d’une architecture académique qui a commencé en 1797 avec la fondation de la première école de mathématiques du pays. Nous cherchons ici à démontrer que, dans ce processus de professionnalisation, le dessin géométrique a constitué un outil fondamental dans la construction d’un nouveau paradigme « moderne » de l’architecture au Chili : celui de son alliance avec l’État. Dans l’introduction de cette étude, nous proposons une révision des problèmes historiographiques posés par notre recherche. Dans la première partie, nous abordons la maigre production de dessins d’architecture durant le XVIIe et la première moitié du XVIIIe siècle, en replaçant la rareté de plans dans le contexte de la pratique empirique de l’architecture. Dans la deuxième partie, nous décrivons le processus de stimulation de la production de dessins d’architecture dans l’espace chilien dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, suite à l’arrivée sur le territoire du groupe de constructeurs détenteurs d'une formation académique reçue en Europe. Nous nous focalisons, dans cette partie, sur la transmission au Chili de conventions graphiques qui reflétaient les avancées techniques et les préoccupations esthétiques des Lumières européennes, ainsi que sur la place du dessin dans un processus général de rationalisation de l’activité administrative de la couronne espagnole. Finalement, dans la troisième et dernière partie, qui sert d'épilogue à l’étude, nous décrivons le processus d’académisation de l’architecture dans le cadre du développement d’une politique éducative née dans les dernières décennies de la période coloniale, mais reprise par les républicains du XIXe siècle, lesquels ont emprunté le discours illuministe français pour proclamer leur libération de l’héritage colonial espagnol. Enfin, suite aux conclusions, une première annexe recueil les images qu’illustrent cette étude (figures), tandis qu’une deuxième annexe répertorie les dessins d’architecture civile et militaire que nous avons trouvés pour la période allant de 1605, date du premier plan d’architecture chilien connu, à 1810, date de célébration de la première assemblée de la République indépendante du Chili et qui, par conséquent, marque la rupture du lien administratif avec l’Espagne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Thèse_Dépôt_Peliowski.pdf (20.37 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03586132 , version 1 (23-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03586132 , version 1

Cite

Amari Peliowski Dobbs. Traces de modernité : pratiques et fonctions du dessin d'architecture à l'époque des Lumières au Chili, 1762-1797. Sciences de l'Homme et Société. École des Hautes Études en Sciences Sociales, 2015. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03586132⟩
62 View
30 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More