Le paradoxe du marionnettiste - Archive ouverte HAL Access content directly
Habilitation À Diriger Des Recherches Year : 2014

Le paradoxe du marionnettiste

Eric Sanchez

Abstract

La question de l’usage des jeux numériques en contexte éducatif renvoie au paradoxe des apprentissages dans les environnements simulés. La simulation, en tant qu’expérience empirique, est en effet à la base de nombreux jeux. Le joueur est un marionnettiste qui décide du devenir de son avatar-marionnette. Mais comment le marionnettiste peut-il croire ce que lui dit la marionnette qu'il anime ? Comment l'apprenant/joueur peut-il accepter de faire siens les concepts sous-jacents aux simulations et aux jeux dans lesquels il est engagé ? La relation qu’un joueur entretient avec un jeu est dialogique au sens que Bakhtine donne à ce terme pour la littérature. Le joueur et son avatar sont placés sur un pied d’égalité. La parole de l’un n’a pas plus d’autorité que la parole de l’autre et le joueur se découvre au travers de la marionnette qu’il fait vivre. Là réside le paradoxe du marionnettiste. Apprendre de ses découvertes en jouant, mais apprendre de découvertes que l’on a soi-même suscitées, programmées, provoquées. Les travaux que nous présentons pour l’obtention de l’habilitation à diriger des recherches portent sur l’usage des jeux numériques en contexte éducatif. Ils conduisent à l’élaboration d’un cadre théorique original qui propose de s’intéresser à la situation, le jeu-play plutôt qu’aux artéfacts numériques employés (ou jeu-game). Ils portent sur l’étude des jeux épistémiques numériques (JEN). Un JEN est un jeu-play, une situation, qui peut être élaborée en hybridant des éléments du monde physique et des éléments simulés et au sein de laquelle le joueur/apprenant (ou ludant) est amené à résoudre des problèmes complexes et non déterministes. Un JEN est un espace tridimensionnel : espace métaphorisé et fictionnel élaboré à partir d’une situation de référence objet d’apprentissage, espace de réflexivité au sein duquel le ludant éprouve sa manière de penser et d’agir et espace de créativité qui permet l’invention de soi. Nos travaux portent également sur l’élaboration d’un cadre méthodologique de type recherche collaborative orientée par la conception (design-based research), qui vise à articuler des visées pragmatiques et heuristiques, et sur l’analyse des interactions épistémiques à partir du recueil et de l’exploitation des traces numériques d’apprentissage.

Domains

Education
Embargoed file
Embargoed file
0 5 25
Year Month Jours
Avant la publication
Loading...

Dates and versions

tel-01141017 , version 1 (10-04-2015)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01141017 , version 1

Cite

Eric Sanchez. Le paradoxe du marionnettiste. Education. Université Paris 5 Sorbonne Descartes, 2014. ⟨tel-01141017⟩
657 View
480 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More