The speaker's viewpoint: from aspect to argumentation - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2022

The speaker's viewpoint: from aspect to argumentation

Les métamorphoses du point de vue du locuteur: de l'aspect verbal à l'argumentation

Abstract

Divers auteurs ont montré que, dans des langues variées, certains marqueurs aspecto-temporels pouvaient prendre des valeurs modales. C’est ainsi le cas du progressif de l’anglais en (1) ou du marqueur d’accompli pinis (< angl. finish) du Tok Pisin en (2). (1) Anglais a. I’m warning you. (Wright 1994: 469 in De Smet & Verstraete 2006) b. You’re telling me you don’t love me anymore. (Wright 1995: 156, ibid.) (2) Tok Pisin (Mühlhäuser 1985: 380 in Bybee et al. 1994) tupela i pren pinis ‘The two are real friends’ Lorsqu’ils sont relevés, ces phénomènes de glissement de l’aspect à la modalité sont, en général, soit simplement décrits comme des emplois distincts d’un même TAM (selon Wright ces emplois subjectifs du progressif anglais ne relèvent pas de l’aspect), soit attribués à un phénomène diachronique général de « subjectification » qui relève de grammaticalisation (Traugott 1995). En m’appuyant sur l’analyse de certaines conjugaisons du wolof (langue Niger-Congo parlée principalement au Sénégal), je vais montrer comment la notion de ‘point de vue du locuteur’, introduite par la théorie de l’énonciation, permet de rendre compte de manière unitaire des différents types d’emploi d’un même TAM, ceux-ci pouvant aller des valeurs aspecto-temporelles classiques à tout un éventail de valeurs subjectives ou inter-subjectives, modales, argumentatives ou pragmatiques (Robert in press). Ces variations de sens procèdent de divers conditionnements contextuels appliqués à un même schéma sémantique. Ils révèlent des mécanismes linguistiques généraux que l’on peut observer à travers les langues au-delà de la diversité des systèmes verbaux. Ainsi, après un rappel sur la notion de point de vue du locuteur et son rôle dans l’assertion, j’illustrerai l’utilité de ce concept pour décrire les mécanismes qui sous-tendent les corrélations suivantes relevées en discours : (a)Corrélation entre aspect et modalité épistémique : l’opposition accompli / inaccompli en wolof (b)Corrélation entre phases aspectuelles et positions argumentatives des interlocuteurs : l’utilisation du Parfait avec les verbes statifs éclairée par le « stance triangle » de Du Bois (2007) (c)Les valeurs intersubjectives d’un point de vue strictement temporel : du présent d’actualité à la mirativité (d)Et enfin, les effets variés d’une absence de point de vue et d’ancrage temporel selon le genre discursif : de l’anaphore situationnelle dans la narration aux valeurs intersubjectives dans le dialogue, le cas du Narratif, une forme non-finie plus répandue qu’on ne le croit.

Domains

Linguistics
Speakers Viewpoint_confLingConstrative_2002.pdf (2.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-03763814 , version 1 (29-08-2022)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-03763814 , version 1

Cite

Stéphane Robert. The speaker's viewpoint: from aspect to argumentation. Linguistique contrastive : bilan et perspectives en 2022, Université Paris-Est Créteil, Françoise Doro-Mégy,; Université Paris Nanterre, Agnès Leroux,, Jun 2022, Créteil, France. ⟨halshs-03763814⟩

Collections

CNRS INALCO LLACAN
45 View
16 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More