Etude des peuplements avifaunistiques d'espèces protégées des haies de la région Grand Est - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2023

Study of avifaunal assemblages of protected species in the hedgerows of the Grand Est region (France)

Etude des peuplements avifaunistiques d'espèces protégées des haies de la région Grand Est

Abstract

Hedgerows are of vital ecological importance, as they play an essential role in protecting the soil and surface and groundwater, maintaining favourable microclimates for many species, dispersing flora and fauna and providing shelter for many protected species. In the context of the climate crisis, they play a part in carbon storage and are of microclimatic interest to local areas. Although they are sometimes seen as a constraint by the farming community, hedgerows are nevertheless ideal habitats for many protected bird species, making their preservation essential for maintaining biodiversity. In this study, we wanted to empirically assess the extent to which hedgerows are home to protected bird species, depending on the type of hedgerow and landscape in which they are found in the Grand Est region. To meet this objective, 1,219 listening points and 1,840 hedgerows were randomly sampled in the region's ten departements in both 2021 and 2022, and based on a stratification according to the density of hedgerows in the landscape. The position of all the birds detected was recorded. As the study took place during the breeding season for the birds, individuals detected on or within the hedgerows sampled were considered to be using the hedgerow as a nesting or resting habitat. The characteristics of the hedgerows were also inventoried. The landscape composition surrounding the hedgerows was subsequently extracted from national spatial databases. Statistical analyses were carried out to study bird assemblages and characterise hedgerow and landscape types. These analyses showed that the bird assemblages present in the hedgerows were relatively homogeneous, as the study focused only on birds that specifically use hedgerows as a breeding habitat, and therefore have similar ecological requirements. Linear mixed-effects models were used to study the effect of hedgerow and landscape variables on three indices related to protected species: the probability of presence of at least one protected species, the abundance of protected species and their species richness. Single-season site occupancy models were also used to estimate the percentage of hedgerows occupied by at least one protected species, taking into account the fact that species detection is not exhaustive in the field. These models showed that almost all hedgerows were occupied by at least one protected species, with the exception of a few low hedgerows that had been damaged and maintained too intensively in arable landscapes, thus demonstrating the ecological importance of hedgerows for protected birds. The presence of protected species in the hedgerows was more closely linked to the characteristics of the hedgerows than to those of the landscape, indicating that hedgerows are of major ecological importance whatever the landscape context. Protected species abundance and species richness were highest in hedgerows that were high, wide, old and had a good habitat heterogeneity (presence of old trees, cavities, dead wood, etc.). The continuity of the hedgerows was also a factor in the higher abundance and richness of protected bird species. The three indices studied were strongly negatively influenced by hedgerow maintenance measures, with lower values in small, damaged and heavily maintained hedgerows. In addition, richness and abundance were negatively affected by landscape homogeneity. Beyond the question of the use of hedgerows as habitat by protected birds, the results seem to argue in favour of preserving and restoring heterogeneous rural landscapes, as well as preserving riparian forests and hedgerows in the broadest sense. Suggestions were made for improving the hedgerow sampling protocol and reducing the detection bias identified in this study. Prospects for extending the study of hedgerow use by protected species to other taxa are also presented.
Les haies revêtent une importance écologique primordiale car elles jouent un rôle essentiel dans la protection des sols, de celle des eaux de surfaces et souterraines, dans le maintien de microclimats favorables à de nombreuses espèces, dans la dispersion de la faune et de la flore mais aussi en abritant de nombreuses espèces protégées. Dans le cadre de la crise climatique, elles participent au stockage du carbone et présentent un intérêt microclimatique sur les territoires. Vécues parfois comme une contrainte par le monde agricole, les haies constituent cependant des habitats privilégiés pour de nombreuses espèces d’oiseaux protégées, rendant leur préservation indispensable pour le maintien de la biodiversité. Nous avons, par cette étude, voulu évaluer empiriquement dans quelle mesure les haies accueillent des espèces d’oiseaux protégés et cela selon les types de haies et de paysages dans lesquelles elles s’insèrent au sein de la Région Grand Est. Pour répondre à cet objectif, 1219 points d'écoute et 1840 haies ont été échantillonnés en 2021 et 2022 dans les dix départements de la région de manière aléatoire et stratifiée selon la densité de haie présente dans le paysage. La position de tous les oiseaux détectés a été relevée. L’étude se déroulant en période de reproduction pour les oiseaux, les individus détectés sur ou à l’intérieur des haies échantillonnées étaient considérés comme utilisant la haie comme habitat de nidification ou de repos. Les caractéristiques des haies ont aussi été inventoriées. La composition paysagère entourant les haies a été extraite à posteriori à partir de bases de données spatiales nationales. Des analyses statistiques ont été réalisées pour étudier les cortèges d'oiseaux et caractériser les types de haies et de paysages. Ces analyses ont montré que les cortèges d'oiseaux présents dans les haies étaient relativement homogènes, car l'étude portait uniquement sur des oiseaux utilisant spécifiquement les haies comme habitat de reproduction, donc ayant des exigences écologiques proches. Des modèles linéaires à effets mixtes ont été utilisés afin d’étudier l’effet des variables des haies et du paysage sur trois indices liés aux espèces protégées : la probabilité de présence d'au moins une espèce protégée, l'abondance en espèces protégées et leur richesse spécifique. Des modèles d’occupation de site uni-saison ont aussi été utilisés afin d’estimer le pourcentage d’occupation des haies par au moins une espèce protégée en prenant en compte le fait que la détection des espèces n’est pas exhaustive sur le terrain. Ces modèles ont montré que quasiment toutes les haies étaient occupées par au moins une espèce protégée, à l’exception de quelques haies basses, abimées et entretenues trop intensément et cela dans les paysages de grandes cultures, démontrant ainsi l'importance écologique des haies pour les oiseaux protégés. La présence des espèces protégées dans les haies était davantage liée aux caractéristiques des haies qu’à celles du paysage, ce qui indique que les haies ont une importance écologique majeure quel que soit le contexte paysager. L'abondance en espèces protégées et la richesse spécifique étaient les plus élevées dans les haies hautes, larges, anciennes et présentant une bonne hétérogénéité d'habitats (présence d'arbres anciens, de cavités, de bois morts etc.). La continuité des haies était également un facteur engendrant une abondance et une richesse plus élevée en espèces d’oiseaux protégés. Les trois indices étudiés étaient fortement influencés négativement par les mesures d'entretien des haies et présentaient des valeurs plus faibles dans les haies de petite taille, endommagées et très entretenues. De plus, la richesse et l'abondance étaient négativement affectées par l'homogénéité du paysage. Au-delà de la question de l’utilisation des haies comme habitat par les oiseaux protégés, les résultats semblent plaider en faveur de la préservation et restauration de paysages ruraux hétérogènes ainsi que pour la préservation des ripisylves et des haies au sens large. Des propositions ont été faites pour améliorer le protocole d’échantillonnage des haies et réduire les biais de détection identifiés dans cette étude. Des perspectives pour généraliser davantage l’étude de l’utilisation des haies par les espèces protégées à d’autres taxons sont aussi présentées.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rapport_oiseaux_proteges_haies_Grand_Est_vfinal.pdf (3.85 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04602561 , version 1 (05-06-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04602561 , version 1

Cite

Théo Dokhelar, Arthur Keller, Florence Matutini, Sophie Morin, Sébastien Didier, et al.. Etude des peuplements avifaunistiques d'espèces protégées des haies de la région Grand Est. CEFE (Centre d'écologie fonctionnelle évolutive), 1919 route de Mende, 34293 Montpellier; OFB, Office Français de la Biodiversité; LPO Alsace. 2023. ⟨hal-04602561⟩
41 View
7 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More