La mycorhization protège le blé contre la septoriose: analyse transcriptomique de la résistance induite - Archive ouverte HAL Access content directly
Proceedings Year : 2024

La mycorhization protège le blé contre la septoriose: analyse transcriptomique de la résistance induite

Abstract

La recherche d’alternatives aux produits phytosanitaires, néfastes pour l’environnement et l’être humain, devient prioritaire. En remplacement des fongicides conventionnels, les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) permettraient de lutter contre les maladies fongiques du blé. Des études ont démontré l’efficacité d’un CMA, Funneliformis mosseae (Fm), à protéger le blé contre l’oïdium et la septoriose, en lien avec l’établissement dans les feuilles d’une résistance induite (MIR pour Mycorrhiza-Induced Resistance). Notre travail vise à caractériser les modifications de l’expression des gènes lors de l’établissement de la MIR dans les feuilles de blé, susceptibles de conduire à la protection contre Zymoseptoria tritici (Zt), agent pathogène responsable de la septoriose. Des feuilles de plants de 3, 4 et 6 semaines, inoculés ou non par Fm, ont été échantillonnées pour étudier l’expression des gènes durant l’établissement de la symbiose racinaire. Puis à 6 semaines, des plantes, mycorhizées ou non par Fm, ont été infectées par Zt ; leur réaction à l’infection a été analysée après 48 heures. A 3 et 4 semaines, 9 gènes, liés au stress abiotique et au métabolisme lipidique, sont sur-exprimés chez les plants mycorhizés. A 6 semaines, 214 gènes, majoritairement liés aux stress biotiques et abiotiques et au métabolisme glucidique, sont sur-exprimés chez les plants mycorhizés. 162 d’entre eux sont également sur-exprimés chez les plants non-mycorhizés et infectés. Par ailleurs,120 gènes sont sous-exprimés chez les plants mycorhizés infectés en comparaison des plants non-mycorhizés et infectés. Enfin, 41 gènes, induits chez des plants mycorhizés non-infectés, sont sous-exprimés chez les plants mycorhizés et infectés. L’analyse fonctionnelle des gènes modulés a été réalisée. Une analyse par RT-qPCR affinera les profils d’expression de gènes modulés par la mycorhization et possiblement impliqués dans la MIR. Leur expression pourra être suivie lors de l’inoculation du blé par d’autres espèces de CMA afin de sélectionner de potentiels marqueurs de la MIR.
Fichier principal
Vignette du fichier
JFM7-resumes (1).pdf (1.69 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04579885 , version 1 (18-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04579885 , version 1

Cite

Delaeter Mathieu, Lucau-Danila Anca, Randoux Béatrice, Maryline Magnin-Robert, Anissa Lounès - Hadj Sahraoui. La mycorhization protège le blé contre la septoriose: analyse transcriptomique de la résistance induite. 7èmes Journées Francophones des Mycorhizes (JFM7), 2024. ⟨hal-04579885⟩
52 View
76 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More