Granalese parcelle AT 4, Une aire funéraire du Haut-Empire au nord-est de Mariana, Lucciana, Haute-Corse (2B), Corse - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports (Research Report) Year : 2023

Granalese parcelle AT 4, Une aire funéraire du Haut-Empire au nord-est de Mariana, Lucciana, Haute-Corse (2B), Corse

Nicolas Garnier
  • Function : Author
  • PersonId : 1072275
Yves Manniez
  • Function : Author
  • PersonId : 930987
Sarah Bounoua
Morgane Heurtebis
  • Function : Author
  • PersonId : 1349131

Abstract

Le diagnostic réalisé en 2019 dans la parcelle AT4 a révélé un tronçon viaire, une zone rubéfiée et, surtout, plusieurs structures funéraires, incitant le SRA de Corse à prescrire une fouille préventive sur l’aire sépulcrale située en partie sud. De fait, malgré quelques contraintes et des perturbations par les labours, cette fouille archéologique a été riche d’informations. Le vestige le plus précoce, antérieur à la nécropole, est une structure de combustion arasée, formée d’un foyer circulaire et prolongé par une fosse d’accès. Malheureusement, l’examen approfondi des sédiments très rubéfiés et oxydés n’a pas permis de déterminer sa fonction exacte. L’apport essentiel de la fouille demeure avant tout d’ordre funéraire. Bien que la partie étudiée ne semble n’être que l’extrémité orientale d’une nécropole qui se déploie, hors emprise, à l’ouest (manifestement en bordure de voirie), les données collectées enrichissent le dossier funéraire antique de Mariana, initié dans les années 1960 par G. Moracchini Mazel. Les vingt trois structures funéraires retrouvées à Granalese font état de la coexistence des deux rites, avec cependant une prépondérance de la crémation sur l’inhumation. Par ailleurs, la fréquence des mobiliers d’accompagnement, toutes catégories confondues, outre leur intérêt sur de multiples aspects, a permis une datation satisfaisante de l’ensemble funéraire, qui couvre une fourchette assez resserrée, au Haut-Empire (Ier au IIIe s. de n. è.). Il a ainsi été mis en évidence une plus forte activité de cette zone de la nécropole au IIe s. À cette contraction chronologique répond d’ailleurs un certain conformisme des pratiques sépulcrales. Les structures à crémation, appartenant toutes au même modèle (primaire en fosse), et les inhumations (avec restes osseux conservés, ou non) sont très majoritairement couvertes de tuiles en bâtière. Si la distribution des sépultures au sein de la nécropole indique une faible contrainte spatiale et paraît, à première vue, peu ordonnée, l’éclairage chronologique permet de mieux appréhender les logiques d’implantation. Enfin, en élargissant le prisme aux questions d’urbanisme, les enseignements qu’offre cet espace non bâti consacré aux âmes défuntes dès, au moins, le Ier s. de n. è., confirment que nous nous trouvons en périphérie immédiate de la ceinture de la ville, et que son modèle morphologique jusque-là retenu est désormais à revoir.
No file

Dates and versions

hal-04446136 , version 1 (08-02-2024)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-04446136 , version 1

Cite

Emmanuel Lanoë, Anne-Gaëlle Corbara, Philippe Ecard, Isabel Figueiral, Vianney Forest, et al.. Granalese parcelle AT 4, Une aire funéraire du Haut-Empire au nord-est de Mariana, Lucciana, Haute-Corse (2B), Corse. Inrap. 2023, pp.351. ⟨hal-04446136⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More