Le temps passé sans vivre en couple : une analyse au fil des générations en France - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Population (édition française) Year : 2023

Time Spent Without a Cohabiting Partner: An Analysis Across Cohorts in France

Le temps passé sans vivre en couple : une analyse au fil des générations en France

Abstract

En France, la part des personnes vivant sans conjoint chez les moins de 65 ans progresse depuis la fin des années 1960. Cet article présente la durée de vie hors couple cohabitant cumulée au fil des âges pour les générations 1926 à 1988 à partir des enquêtes Érfi (2005) et Épic (2013-2014), et identifie les facteurs de son évolution à partir de régressions linéaires. Ces durées ont évolué différemment selon le sexe et sont devenues plus faibles chez les femmes, qui ont notamment plus bénéficié que les hommes du recul du célibat prolongé et du veuvage précoce. Les effets de l’origine sociale et du niveau de diplôme ont longtemps structuré la durée de vie hors couple, mais diminuent progressivement. Les premières générations de baby-boomers (1945-1955) font figure d’exception en ayant connu les plus faibles durées de vie hors couple, de telle sorte que la complexification des trajectoires conjugales vécues par les générations suivantes s’apparente plus à une transformation des normes de conjugalité qu’à leur rejet.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rebiere_etal_temps-hors-couple_POPU-F_2-2023_271.pdf (729.01 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-04342603 , version 1 (13-12-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Nicolas Rebière, Nicolas Cauchi-Duval, Lyem Britah, Zoé Deloeil, Inès Munoz-Bertrand, et al.. Le temps passé sans vivre en couple : une analyse au fil des générations en France. Population (édition française), 2023, 78 (2), pp.271-300. ⟨10.3917/popu.2302.0271⟩. ⟨hal-04342603⟩
100 View
17 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More