Vers des formats hybrides combinant fiction et biodiversité : engager des professionnels dans la recherche et ré-ensauvager un film - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2023

Towards hybrid formats combining fiction and biodiversity: engaging professionals in research and rewilding a film

Vers des formats hybrides combinant fiction et biodiversité : engager des professionnels dans la recherche et ré-ensauvager un film

Abstract

With the Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) adopting an energy transition plan with the aim of lowering carbon emissions from film shoots, another path is inviting itself into the French cinematographic and audiovisual landscape. Initiatives are emerging around the creation of films on ecological subjects, incorporating stories whose arena is representative of a new era of human-environment cohabitation (Maris, 2018, Coulbaut-Lazzarini & Couston, 2021). These proposals are grouped together under the generic term "new narratives". The atmosphère festival, La fabrique des récits (Sparknews), Canal + and the On s'adapte call for synopses are examples of proposals that encourage authors to take up themes or situations relating to ecological issues (natural disasters, veganism, committed heroes, generational issues, lifestyle changes, new cities, etc.) or, as proposed by the Pixetik company, specific product placement (Sussfeld, Gagnebien, 2023). These initiatives and reflections highlight the lack of involvement of fiction in the ecological transition. They also put the spotlight back on the need for professionals to take account of the social influence of stories. The "Fiction and Biodiversity" research project, in partnership with France TV, is based on the observation that these projects identifying new narratives are difficult to carry out when they come up against a professional habit: "we don't touch the script". We believe that other, complementary paths can be initiated, and we postulate that the way we watch and listen to a film is constitutive of an anthropological situation (Prévot et al., 2014) Our proposal is thus in line with Axis 3 of the "Hybridités: militantismes et ethos professionnels" conference. This research seeks to identify the participants' socio-professional commitment and perhaps determine the evolution of their professional habitus. Does working for a public service medium encourage a change in practices when it is oriented towards a mission of social and societal utility (Gagnebien et Guerre, 2023)? In a logic of mise en abyme and reflexivity, how is the professional ethos of researchers and practitioner-researchers characterized? Does this research resemble a militant approach, between environmental education and communication (Gomby Duibuisson-Quellier 2023, Viteri, 2021, Basile and Bonjour, 2023). From a methodological point of view, the Alex Hugo series produced by Delphine Wautier of France.TV Studio is our research field. The film En terre sauvage, broadcast at the beginning of November 2022, has the particularity of having benefited from a very interesting mise-en-scène since it showed numerous mountain species, both animal and plant, whereas the other episodes of the series did not benefit from the same treatment. The mountain is the same, but it seems "depopulated". This remark on the lack of species presence can be observed on many other series in today's audiovisual landscape (Sussfeld, 2021). But we can also see that the approach of "adding life" is possible. En terre sauvage will serve as a reference for working on a new way of putting living things into film, as part of an action research project involving a scientific approach with and for society, in collaboration with the producer, scriptwriters and directors. Based on a communicative analysis of the place of the living or "non-human actor" (Callon, 2006) in the scripts of two episodes shot in June and July 2023, we propose our reading grids for re-ensauvaging films. We have divided our discussion into three parts. On the one hand, we analyze the research process through the prism of the links between science and socio-professional commitment, and in particular how the research relationship was constructed between professionals and researchers. Through the study of observations, notes and interview reports, the levers of research acceptance, negotiated relationships and effective collaboration can be revealed (Bonjour and Daragon, 2018). On the other hand, our research highlights the forms and figures of hybridity (1) between action research, collaborative research, science with and for society (cf. the calls from the Agence Nationale de la Recherche (ANR) on this theme correlated with the priority objectives of the French research programming law (LPR) 2021-2030); (2) raises questions in terms of artivism (Balasinski, 2009); (3) refers to our own status as researchers - practitioner-researchers or even engaged or militant researchers? (Coulbaut, 2022); (4) led us to participate in an artistic co-production versus knowledge co-production (Lyet, 2014). Finally, we observe how the professional ethos (Jorro, 2013) is in tension in a context of public service mission and ecological transition versus French cultural exception (Le Champion and Danard, 2014) where the figure of the "free" artist would predominate in a logic of co-production (Becker, 1988). Professionals are torn between "creativity and social duty", "creative freedom and ecological footprint", or between "injunction and power to act". But these paradoxes are sometimes overcome by reconciling hybrid forms: why dissociate when it's possible to combine the educational and entertaining missions of public television in the same format, like the upcoming episodes of Alex Hugo? In this way, new forms of storytelling are emerging, living with the living, naming, bringing to life. New professions are also emerging, such as the eco-manager, a position held by a practitioner-researcher in our collective. Bibliographic references Balasinski J., « Art et contestation », in O. Fillieule, L. Mathieu et C. Péchu (dir.), Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences Po (« Références »), 2009, p. 67-73. Basile, E., Bonjour, A. (2023). Prévention contre les violences éducatives ordinaires (VEO) et les violences sexistes. Analyse sémiopragmatique des BD de l’artiste Fanny Vella, approches éducommunicationelle et féministe. Sextant, Presses Universitaires de Bruxelles Becker H.-S., 1988, Les Mondes de l’art, Paris, Flammarion Callon M., Sociologie de l’acteur réseau In : Sociologie de la traduction : Textes fondateurs, Presses des Mines, 2006, 304 p Bonjour, A. & Daragon, E. (2018). ‪Technologies numériques et travail médico-social : retour d’expérience à partir d’une recherche action formation‪. Communication & Organisation, 53, 197-204. https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.6307‬‬ Coulbaut, A. (2022). Coopération et reliance : design et communication environnementale comme logiques de pensée et d’action au service d’enjeux complexes. Approches Théoriques en Information-Communication (ATIC), 4, 127-137. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.3917/atic.004.0127 Coulbaut-Lazzarini, A., & Couston, F. (2021). Manifeste pour penser la communication environnementale à la lumière des liens humains/non-humains. Revue française des sciences de l’information et de la communication, 21. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.4000/rfsic.10021 Gagnebien, A. Nedjar-Guerre A.,2013, « Le réseau comme forme de gestion de la question climatique par les établissements et entreprises publics », Communication [En ligne], Vol. 31/2 | 2013, mis en ligne le 17 septembre 2013, consulté le 13 juin 2023. URL : http://journals.openedition.org/communication/4389 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communication.4389 Gomby J.-B, Dubuisson-Quellier S., 2023, Mobilisations écologiques, PUF, Vie des idées. Jorro, A. (2013). Éthos professionnel. Dans : Anne Jorro éd., Dictionnaire des concepts de la professionnalisation (pp. 109-112). Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur. https://doi.org/10.3917/dbu.devel.2013.02.0109 Le Champion, R. & Danard, B. (2014). Introduction. Dans : Rémy Le Champion éd., Les programmes audiovisuels (pp. 3-4). Paris: La Découverte. Lyet, P. (2014). Renouveler les pratiques de construction des savoirs dans les « recherches collectives ». Le Sociographe, H-7, 87-102. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.3917/graph.hs07.0087 Maris, V. (2018). La part sauvage du monde. Le Seuil. Prévot-Julliard A.C., Julliard R. et Clayton S. 2014. Historical evidence for nature disconnection in a 70-year time series of Disney animated films. Public Understanding of Science, en ligne. Sussfeld F., Gagnebien A. [2023], Scénariser le monde d’après en temps de confinement”, in Michel Durampart (Dir.) Les émergences du monde d’après, L'Harmattan, coll. Communication et civilisation, [p.133-159] Sussfeld F., Entre expériences, récits et actions, la communication du mouvement de la transition écologique traduit-elle un changement d’heuristique ? Thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, Aix-Marseille, 2021 Viteri, F., « Environmental Educommunication: EdTech’s Visual Media Trends for Environmental Learning », in Takahashi, B., Metag, J., Thaker, J. et Evans Comfort, S., The Handbook of International Trends in Environmental Communication, New York, Routledge, 2021, p. 420-434.
Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) adopte un plan de transition énergétique avec pour objectif la baisse des émissions de carbone des tournages, une autre voie s’invite dans le paysage cinématographique et audiovisuel français. Des initiatives émergent autour de la création de films sur des sujets écologiques, intégrant des histoires dont l’arène est représentative d’une nouvelle ère de cohabitation humain-environnement (Maris, 2018, Coulbaut-Lazzarini & Couston, 2021). Ces propositions sont regroupées sous le terme générique “nouveaux récits”. Le festival atmosphère, La fabrique des récits (Sparknews), Canal + et l’appel à synopsis On s’adapte, sont des exemples de propositions qui encouragent des auteurs à se saisir de thèmes ou situations relatives aux problématiques écologiques (catastrophes naturelles, véganisme, héro engagé, problématiques générationnelles, changement de mode de vie, ville nouvelle, etc) ou comme le propose la société Pixetik, placement de produits spécifiques (Sussfeld, Gagnebien, 2023). Ces initiatives et réflexions mettent en valeur le manque d’inscription de la fiction dans la transition écologique. Elles remettent également à la une, la prise en compte par les professionnels du rôle de l’influence sociale des récits. La recherche “Fiction et biodiversité” en partenariat avec France TV s’appuie sur le constat que ces projets identifiés nouveaux récits sont difficiles à mener quand ils se heurtent à une habitude professionnelle : “on ne touche pas au scénario”. Nous pensons que d’autres chemins complémentaires peuvent être initiés et nous postulons que la manière de regarder et d’écouter un film est constituante d’une situation anthropologique (Prévot et al., 2014). Notre proposition s’inscrit ainsi dans l’axe 3 du colloque “Hybridités : militantismes et ethos professionnels. Cette recherche cherche à identifier l'engagement socio-professionnel des participants et peut-être à déterminer l’évolution de leurs habitus professionnels. Oeuvrer au sein d’un média de service public favorise-t-il le changement de pratiques quand celui-ci est orienté vers une mission d’utilité sociale et sociétale (Gagnebien et Guerre, 2023) ? Dans une logique de mise en abîme et de réflexivité, comment se caractérise l’ethos professionnel des chercheurs et praticiens chercheurs ? Cette recherche s'apparente-t-elle à une démarche militante, entre éducation et communication environnementale (Gomby Duibuisson-Quellier 2023, Viteri, 2021, Basile et Bonjour, 2023). D’un point de vue méthodologique, la série Alex Hugo produite par Delphine Wautier de la société France.TV Studio est notre terrain de recherche. Le film En terre sauvage, diffusé début novembre 2022, a la particularité d’avoir bénéficié d’une mise en scène très intéressante puisqu’il montrait de nombreuses espèces de montagne, animales et végétales, alors que les autres épisodes de la série n’ont pas bénéficié du même traitement. La montagne est la même, mais elle semble « dépeuplée ». Cette remarque sur le manque de présence des espèces peut être observée sur de nombreuses autres séries du paysage audiovisuel actuel (Sussfeld, 2021). Mais nous pouvons aussi remarquer que la démarche “d’ajouter du vivant” est possible. En terre sauvage, va servir de référence pour travailler une nouvelle manière de mettre du vivant dans un film et ce au sein d’une recherche action mobilisant une démarche scientifique avec et pour la société, en collaboration notamment avec la productrice, les scénaristes et les réalisateurs. À partir d’une analyse communicationnelle de la place du vivant ou d'”acteur non-humain" (Callon, 2006) dans les scénarios de deux épisodes tournés en juin et juillet 2023, nous proposons nos grilles de lecture pour ré-ensauvager les films. Nous organisons notre propos en trois temps. D’une part, nous analysons le processus de recherche par le prisme des liens entre sciences et engagement socio-professionnel et particulièrement comment la relation de recherche s’est construite entre professionnels et chercheurs. À l’aide de l’étude d’observations, notes, compte-rendus d’entretien, les leviers d’acceptation de la recherche, de relation négociée et de collaboration effective peuvent être révélés (Bonjour et Daragon, 2018). D’autre part, notre recherche met en exergue des formes et figures de l’hybridité (1) entre recherche recherche action, recherche collaborative, démarche science avec et pour la société (cf. les appels de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) sur cette thématique corrélés aux objectifs prioritaires de la loi de programmation de la recherche (LPR) 2021-2030) ; (2) pose des questions en termes d'artivisme (Balasinski, 2009) ; (3) renvoie à notre propre statut de chercheur.e.s - praticiens chercheurs voire chercheurs engagés ou militants ? (Coulbaut, 2022) ; (4) nous a amené à participer à une co-production artistique versus co-production de savoirs (Lyet, 2014). Enfin, nous observons comment l’ethos professionnel (Jorro, 2013) est en tension en contexte de mission de service public et de transition écologique versus d’exception culturelle française (Le Champion et Danard, 2014) où la figure de l’artiste “libre” prédominerait dans une logique de co-production (Becker, 1988). Les professionnels sont tiraillés entre “créativité et devoir social”, “liberté de création et empreinte écologique”, ou encore entre “injonction et pouvoir d’agir”. Mais, ces paradoxes sont parfois dépassés au sein de formes hybrides réconciliées : pourquoi dissocier quand il est possible d’associer au sein d’un même format les missions de la télévision publique éducatives et divertissantes à l’image des épisodes à venir d’Alex Hugo ? Ainsi des nouvelles formes de récit émergent-elles, vivre avec le vivant, nommer, faire exister. De nouvelles professions apparaissent aussi, tel l’éco-manager, fonction qu’occupe d'ailleurs une praticienne-chercheuse de notre collectif. Références bibliographiques Balasinski, J. « Art et contestation », in O. Fillieule, L. Mathieu et C. Péchu (dir.), Dictionnaire des mouvements sociaux, Paris, Presses de Sciences Po (« Références »), 2009, p. 67-73. Basile, E., Bonjour, A. (2023). Prévention contre les violences éducatives ordinaires (VEO) et les violences sexistes. Analyse sémiopragmatique des BD de l’artiste Fanny Vella, approches éducommunicationelle et féministe. Sextant, Presses Universitaires de Bruxelles Becker H.-S., 1988, Les Mondes de l’art, Paris, Flammarion Callon M., Sociologie de l’acteur réseau In : Sociologie de la traduction : Textes fondateurs, Presses des Mines, 2006, 304 p Bonjour, A. & Daragon, E. (2018). ‪Technologies numériques et travail médico-social : retour d’expérience à partir d’une recherche action formation‪. Communication & Organisation, 53, 197-204. https://doi.org/10.4000/communicationorganisation.6307‬‬ Coulbaut, A. (2022). Coopération et reliance : design et communication environnementale comme logiques de pensée et d’action au service d’enjeux complexes. Approches Théoriques en Information-Communication (ATIC), 4, 127-137. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.3917/atic.004.0127 Coulbaut-Lazzarini, A., & Couston, F. (2021). Manifeste pour penser la communication environnementale à la lumière des liens humains/non-humains. Revue française des sciences de l’information et de la communication, 21. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.4000/rfsic.10021 Gagnebien, A. Nedjar-Guerre A.,2013, « Le réseau comme forme de gestion de la question climatique par les établissements et entreprises publics », Communication [En ligne], Vol. 31/2 | 2013, mis en ligne le 17 septembre 2013, consulté le 13 juin 2023. URL : http://journals.openedition.org/communication/4389 ; DOI : https://doi.org/10.4000/communication.4389 Gomby J.-B, Dubuisson-Quellier S., 2023, Mobilisations écologiques, PUF, Vie des idées. Jorro, A. (2013). Éthos professionnel. Dans : Anne Jorro éd., Dictionnaire des concepts de la professionnalisation (pp. 109-112). Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur. https://doi.org/10.3917/dbu.devel.2013.02.0109 Le Champion, R. & Danard, B. (2014). Introduction. Dans : Rémy Le Champion éd., Les programmes audiovisuels (pp. 3-4). Paris: La Découverte. Lyet, P. (2014). Renouveler les pratiques de construction des savoirs dans les « recherches collectives ». Le Sociographe, H-7, 87-102. https://doi-org.lama.univ-amu.fr/10.3917/graph.hs07.0087 Maris, V. (2018). La part sauvage du monde. Le Seuil. Prévot-Julliard A.C., Julliard R. et Clayton S. 2014. Historical evidence for nature disconnection in a 70-year time series of Disney animated films. Public Understanding of Science, en ligne. Sussfeld F., Gagnebien A. [2023], Scénariser le monde d’après en temps de confinement”, in Michel Durampart (Dir.) Les émergences du monde d’après, L'Harmattan, coll. Communication et civilisation, [p.133-159] Sussfeld F., Entre expériences, récits et actions, la communication du mouvement de la transition écologique traduit-elle un changement d’heuristique ? Thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, Aix-Marseille, 2021. Viteri, F., « Environmental Educommunication: EdTech’s Visual Media Trends for Environmental Learning », in Takahashi, B., Metag, J., Thaker, J. et Evans Comfort, S., The Handbook of International Trends in Environmental Communication, New York, Routledge, 2021, p. 420-434.
Fichier principal
Vignette du fichier
Vent Debout_Alex Hugo V4.pdf (1.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04327045 , version 1 (12-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04327045 , version 1

Cite

Frédérique Sussfeld, Audrey Bonjour, Anne Gagnebien, Natacha Souillard, Amélie Coulbaut-Lazzarini. Vers des formats hybrides combinant fiction et biodiversité : engager des professionnels dans la recherche et ré-ensauvager un film. Vent debout ! Dynamiques communicationnelles, mobilisations écologiques et participations citoyennes contemporaines 23-24 nov. 2023 Paris (France), Groupe d’études et de recherches « Communication, Environnement, Sciences et Société » (GER ComENss) de la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC); Académie des Controverses et de la Communication Sensible (ACCS); IMSIC; CARISM; CREM; GRESEC, Nov 2023, Paris Université Sorbonne Nouvelle, France. ⟨hal-04327045⟩
145 View
16 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More