De quelle manière la menace terroriste et les réponses antiterroristes transforment les ambiances ordinaires dans les villes françaises ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2023

De quelle manière la menace terroriste et les réponses antiterroristes transforment les ambiances ordinaires dans les villes françaises ?

Abstract

Les attaques terroristes qui ont frappé les villes européennes ont fortement reconfiguré la vie urbaine. Au niveau de la production de l’espace urbain, nous assistons à une intégration des mesures antiterroristes, qui relèvent habituellement de l’urgence, dans les modes ordinaires d’aménagement et de gestion de l’espace. Cela concerne le déploiement de dispositifs matériels, humains et symboliques. Au niveau des pratiques ordinaires, les logiques sécuritaires s’invitent jusque dans les corps des citadins, dans les modes de vigilance qui leur sont suggérés, comme dans l’évolution des régimes de mobilité qui les touchent. Qu’elles prennent des formes manifestes ou subtiles, ces mutations affectent les ambiances urbaines en ce qu’elles ont des effets autant sur la matérialité des situations, leurs configurations sensibles et les modes de coprésence qu’elles suscitent. Cette communication se donne pour enjeu de comprendre les manières par lesquelles habitants et usagers des espaces publics des métropoles européennes, font, et vivent, avec le couple menace terroriste / mesures antiterroristes. Ce faisant, elle interroge également les manières par lesquelles les paysages urbains (matériels, sensibles, interactionnels) ordinaires ont évolué en relation à ce problème. La recherche se fonde sur une approche mixte, qui mêle itinéraires (Petiteau, 2006) et d’ethnographies sensibles réalisées en Île-de-France avec une enquête par questionnaire par diffusé auprès de 5000 personnes vivant en France. La plupart des recherches sur les ambiances et l’environnement sensible étant menées à l'aide de méthodologies qualitatives situées, cette combinaison permet, d’une part, une montée en généralité sur les représentations de la (in)sécurité dans un climat d’(anti)terrorisme dans le territoire français et, d’autre part, d’interroger le potentiel des approches quantitatives pour enquêter les ambiances. Dans un premier temps, nous aborderons la relation des citadins avec les nouvelles matérialités sécuritaires. Les ethnographies situées montrent que la fonction défensive des dispositifs d’aménagements sécuritaires n’est pas toujours identifiée par les habitants, ce qui semble indiquer qu’ils jouent un rôle marginal dans le sens d’une inflexion sécuritaire des ambiances. Pour autant, la saisie par le questionnaire des représentations de ces dispositifs, des peurs, de la (in)sécurité et de la violence, permet de qualifier ce qui a changé dans la vie des enquêtés, ce qui fera l’objet du second temps de la communication. Si les pratiques et les modes de vie d’aujourd’hui (à une certaine distance des derniers attentats terroristes en France) ne semblent pas être modifiés en apparence, la recherche met en lumière des évolutions notables. La rupture biographique que les attentats effectuent dans le corps social prend des formes de trauma collectif (Fregonese and Laketa, 2022; Fassin, 2014) qui s’active par certains phénomènes sensibles (Closs Stephens, Hughes et al. 2020; Laketa et al., 2021), comme des sons, les formes prises par la foule, les modes d’occupation et d’utilisation de l’espace, etc. Par là, il apparaît que ce sont par leurs ambiances que les citadins appréhendent la « normalité » des situations urbaines considérées. Et en indiquant que les ambiances de la ville « post-attentat » ont changé, il s’agit moins de qualifier une évolution majeure de l’environnement sensible que celle des modes de relations – corporels, affectifs et émotionnels – à celui-ci.
No file

Dates and versions

hal-04313315 , version 1 (29-11-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04313315 , version 1

Cite

Damien Masson, Angeliki Drongiti. De quelle manière la menace terroriste et les réponses antiterroristes transforment les ambiances ordinaires dans les villes françaises ?. Expériences sensibles, fabrique et critique des territoires en mutation., Laboratoire Ambiances, Architectures, Urbanités, sous la direction de Rachel Thomas, Nov 2023, Inalco, Paris, France. ⟨hal-04313315⟩
8 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More