Anciens homs, sachans homs et autres veillarts : la participation des plus âgés au pouvoir dans la principauté de Morée (XIIIe-XIVe siècles) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Médiévales Year : 2022

Anciens homs, sachans homs et autres veillarts : la participation des plus âgés au pouvoir dans la principauté de Morée (XIIIe-XIVe siècles)

Abstract

In the states born of the crusades, the narratives that are passed on orally give pride of place to elderly men, although few in number. The Principality of Morea came into being as a result of the Fourth Crusade, and in the narrative texts those who are described as 'old men' are given an important position. Whether they belong to the first generation of conquerors or to other prud'hommes who came later, they are close to the princely power, hold important positions and have the ear of the prince. It seems that in this part of the Latin East, old age is synonymous with experience, and influential older people are trusted by successive princes throughout the 13th and 14th centuries. Whether they were unusual characters who emerged from anonymity by taking part in epic battles, or whether they were men of power, some cases appear in the course of a description, a military act or an important event. Considered as prud'hommes, their word carries weight and, seen as wise men, they are close to power. Thus the principality of Morea also allows us to question the relationship between old age and power, as in other parts of the Western world during the same period.
Dans les États nés des croisades, les récits qui se transmettent oralement accordent une place de choix aux hommes âgés, bien que numériquement peu nombreux. La principauté de Morée est née à la suite de la Quatrième croisade, et dans les textes narratifs la part belle est faite à ceux qui sont qualifiés de « vieillards ». Qu’ils appartiennent à la première génération de conquérants ou que ce soit d’autres prud’hommes venus ultérieurement, ils sont au plus près du pouvoir princier, occupent des fonctions d’importance et ils ont l’oreille du prince. Il semble que dans cette partie de l’Orient latin, la vieillesse soit synonyme d’expérience et les personnes âgées influentes ont la confiance des princes successifs tout au long des XIIIe et XIVe siècles. Que ce soit des personnages hors normes, qui sortent de l’anonymat en participant à des affrontements épiques, ou que ce soit des hommes de pouvoir, quelques cas apparaissent au détour d’une description, d’un acte militaire ou d’un évènement d’importance. Considérés comme des prud’hommes leur parole a du poids et, vus comme sages, ils sont au plus près du pouvoir. Ainsi la principauté de Morée permet elle aussi d’interroger les rapports entre vieillesse et pouvoir, à l’image des autres parties du monde occidental à la même période.
Fichier principal
Vignette du fichier
2022_Ortega_I_Medievales_dep.pdf (505.56 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY NC - Attribution - NonCommercial

Dates and versions

hal-04086183 , version 1 (06-06-2023)

Identifiers

Cite

Isabelle Ortega. Anciens homs, sachans homs et autres veillarts : la participation des plus âgés au pouvoir dans la principauté de Morée (XIIIe-XIVe siècles). Médiévales, 2022, 82, pp.85-98. ⟨10.4000/medievales.12200⟩. ⟨hal-04086183⟩

Collections

UNIMES SHMESP
24 View
8 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More