La conscience morphologique comme moyen d'intervention : Illustration clinique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Cahiers de l'Association Scientifique et Ethique des Logopèdes Francophones Year : 2022

La conscience morphologique comme moyen d'intervention : Illustration clinique

Abstract

Depuis les quinze dernières années, un nombre constant d'études collectent des données développementales et cliniques sur le rôle de la morphologie dérivationnelle (St-Pierre, 2009). De manière encore discrète, des pistes de recherche clinique prometteuses chez l'enfant et chez l'adulte explorent des modèles de traitement incluant la morphologie dérivationnelle dans ses ingrédients actifs (Goodwin & Ahn, 2010). La morphologie dérivationnelle prend pour observable, la formation des lexèmes construits hors emploi, dans une triple dimension : 1) Relation formelle (i.e. schématiquement, dans une même famille dérivationnelle), 2) Relation sémantique, 3) Relation syntaxique (i.e. ces deux dernières relations généralisées forment des séries). Dans l'analyse d'une dérivation, le cerveau opère une distinction de la base lexème sur laquelle s'applique une Règle de Construction de Lexème (RCL : Fradin, 2003) sous toutes ses dimensions (phonologique, sémantique et syntaxique) afin d'en caractériser l'exposant (l'affixe par préfixation/suffixation). Ces processus internes sont dynamiques et varient selon l'occurrence dérivée et en fonction de l'expérience d'apprentissage et des habiletés cognitivolinguistiques de l'utilisateur de la langue (Casalis et al., 2015 ; Libben et al., 2016). Du point de vue des sciences du langage, le lexique d'une langue comme le français est agencé majoritairement de segments lexématiques complexes : préfixés, suffixés, convertis ou composés. Au regard de telles données, la conception d'un programme d'intervention ou d'enseignement adapté aux besoins du patient/l'élève et d'un matériel approprié, est crucial. Particulièrement, dans un contexte où la proposition de matériels a également augmenté de manière importante dans les éditions spécialisées sans pour autant avoir prouvé leur validité (Duboisdindien & Dal, à venir). Dans cet article, nous vous présenterons une étude de cas réalisée en situation clinique pendant laquelle nous proposons une intervention au niveau de la conscience morphologique pour améliorer les représentations orthographiques de sortie. Ce travail est le fruit d'une collaboration au sein du projet de recherche français DEMONEXT (Derivation in extension ANR-17-CE23-0005 2017-2021-https://www.demonext.xyz/en/home/). Ce projet développe depuis avril 2018 une base de données morphologiques (BDM) du français qui décrit les propriétés dérivationnelles des mots de manière systématique. A l'interface de la recherche fondamentale en linguistique, de la recherche appliquée et de la demande sociétale, la BDM répondra à des besoins multiples, comme la confirmation empirique et l'élaboration d'hypothèses en morphologie, le développement d'outils en traitement automatique des
Fichier principal
Vignette du fichier
Aself mai 2021 - Cattini & Duboisdindien (FINAL).pdf (393.05 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03690296 , version 1 (08-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03690296 , version 1

Cite

Julie Cattini, Guillaume Duboisdindien. La conscience morphologique comme moyen d'intervention : Illustration clinique. Cahiers de l'Association Scientifique et Ethique des Logopèdes Francophones, 2022. ⟨hal-03690296⟩
58 View
109 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More