Libre évolution des forêts, de quelle évolution parle-t-on ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue forestière française Year : 2022

Libre évolution des forêts, de quelle évolution parle-t-on ?

Abstract

Reflexions and debates about no-management sensu largo too rarely take place within the framework of Darwinian evolution. The present article first recalls the basic mechanisms of Darwinian evolution, and then lays the emphasis on the need to take all the co-evolutionary processes resulting from interactions between humans and other living beings into account in forest management. While the strong – direct or indirect – anthropogenic pressures on forest habitats and their species can undoubtedly have ecological and socio-economic impacts, they also represent strong potential selection pressures and direct and indirect effects on ongoing evolution in forests. Therefore, ethical thinking is required to highlight the major transition represented by long time unmanaged forests if this practice is aimed at respecting the evolutionary trajectories of living beings. Long time unmanaged forests within a Darwinian context is questioned on the basis of so-called evo-centred ethics, aimed at reducing anthropogenic pressures as much as possible and promoting free evolutionary trajectories. This implies not being restricted to short-term instrumental approaches so as to go beyond forest management solely based on human-centred stakes.
Les réflexions et débats à propos de la libre évolution sensu largo sont trop rarement replacés dans le cadre de l’évolution darwinienne. Après en avoir rappelé les mécanismes fondamentaux, le propos est ici d’appuyer sur la nécessité de prendre en compte dans la gestion forestière l’ensemble des processus éco-évolutifs qui résultent des interactions entre les humains et les autres vivants. En effet, si les pressions anthropiques fortes, directes ou indirectes, opérées sur les habitats forestiers et leurs espèces peuvent avoir assurément des impacts écologiques et socioéconomiques, elles représentent aussi un potentiel fort de pressions de sélection et d’effets directs et indirects sur l’évolution en cours au sein des forêts. Une réflexion éthique est alors nécessaire pour mettre en lumière la transition majeure que constitue la libre évolution des forêts si elle vise le respect des trajectoires évolutives des vivants. La libre évolution des forêts dans un contexte darwinien est ainsi interrogée sur la base de l’éthique dite évocentrée. Cette éthique vise à réduire au maximum les pressions anthropiques et favoriser la liberté des trajectoires évolutives. Elle implique de ne pas se retreindre aux approches instrumentales et de court terme pour dépasser une gestion forestière sur de seuls enjeux anthropocentrés.
Fichier principal
Vignette du fichier
5479-Texte de l'article-56251-1-10-20220330.pdf (309.65 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03637720 , version 1 (11-04-2022)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

François Sarrazin, Jane Lecomte, Nathalie Frascaria-Lacoste. Libre évolution des forêts, de quelle évolution parle-t-on ?. Revue forestière française, 2022, 73 (2-3), pp.401-416. ⟨10.20870/revforfr.2021.5479⟩. ⟨hal-03637720⟩
228 View
210 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More