Rennes, hommes et loups à la grotte ouest du Portel (Ariège) : Analyse paleoécologique et taphonomique de l'impact des carnivores de l'ensemble F-F3 - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Quaternaire Year : 2021

REINDEER, MEN AND WOLVES AT THE PORTEL-WEST CAVE OF THE PORTEL (ARIÈGE): A TAPHONOMICANALYSIS OF THE CARNIVORES FROM THE F-F3 UNIT.

Rennes, hommes et loups à la grotte ouest du Portel (Ariège) : Analyse paleoécologique et taphonomique de l'impact des carnivores de l'ensemble F-F3

Abstract

The Portel-West Cave (Ariège) is a major archaeological site for our understanding of the modalities of acquisition and exploita­tion of meat resources in Middle Palaeolithic communities. The Mousterian F levels (MIS 3) is characterized by an important bone assemblage (mainly dominated by the reindeer) resulting of human activities as demonstrated by zooarchaeological studies. Even though the carnivore impact has been recognized, the precise identification of their specific role is essential to understand human­carnivore interactions as well as estimating the potential bias resulting of secondary scavenging on the primary bone deposit. Among the carnivores, the canids are abundant: 156 dental and postcranial remains belong to the wolf Canis lupus representing at least 12 individuals, while the red fox Vulpes vulpes is represented by 597 remains and 17 individuals. The previous researches have identi­fied the presence of these canids as resulting of a natural occupation of the cavity without any direct human interactions. Accord­ingly, the canids implication on the bone deposit dynamics (as potential secondary predators scavenging the bone remains firstly exploited by human communities) is questioned. This paper is focused on canids implication on the bone remains from the Portel-West Cave F level. We provide here a palaeoecological research describing both the canid populations (skeletal part distribution, population structure, subspecific identification) and their taphonomical implication on reindeer remains (toothmarks, bone morpho­types...). Finally, this study allows us to characterize the palaeoecological status of the canids as well as discuss their opportunistic behaviour (scavengers) resulting of competition with the human communities.
La grotte Ouest du Portel (Ariège) est un gisement archéologique majeur pour la connaissance des modalités d'acquisition et d'exploitation des ressources carnées par les communautés humaines du Paléolithique moyen. L'ensemble moustérien F (MIS 3) présente l'accumulation osseuse la plus riche (avec le renne dominant) et dont l'analyse archéozoologique a démontré l'origine anthropique. Si l'impact des carnivores sur cet ensemble a été reconnu, la reconnaissance précise de leur rôle reste un aspect essentiel tant pour comprendre les relations entre les prédateurs humains et non-humains que pour estimer les biais induits par le chapardage secondaire d'éléments osseux issus d'un dépôt primaire. Parmi les faunes de carnivores, les canidés, en particulier, sont abondamment représentés dans cet ensemble : le Loup Canis lupus est attesté par 156 restes osseux et dentaires pour un minimum de 12 individus ; le Renard roux Vulpes vulpes, quant à lui, est représenté par 597 vestiges paléontologiques attestant d'un minimum de 17 individus. Les études précédemment menées identifient la présence de ces prédateurs comme relevant d'une occupation naturelle de la grotte sans intervention humaine volontaire. La question se pose donc de savoir quel rôle inférer à ces taxons dans la mise en place ou la remobilisation du dépôt primaire reflétant les reliefs alimentaires des communautés humaines. La présente étude s'atta­chera à caractériser le statut paléoécologique des canidés du Portel-Ouest ensemble F à partir d'une série d'analyse visant à décrire les populations canines (représentation squelettique, structure des populations, identification sous-spécifique) et identifier l'impact taphonomique de ceux-ci sur les restes osseux de renne (traces de dents, morphotype osseux...). À terme, cette étude permet de caractériser la place de ces canidés et de discuter leur comportement opportuniste (charognard) résultant de la pression de compéti­tion avec les communautés humaines.
Fichier principal
Vignette du fichier
Fourvel et al., 2021-Quaternaire.pdf (2.54 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03622182 , version 1 (15-10-2022)

Identifiers

Cite

Jean-Baptiste Fourvel, Nicolas Frerebeau, Pierre Magniez, Anne-Marie Moigne, Régis Vézian. Rennes, hommes et loups à la grotte ouest du Portel (Ariège) : Analyse paleoécologique et taphonomique de l'impact des carnivores de l'ensemble F-F3. Quaternaire, 2021, 32 (3), pp.183-202. ⟨10.4000/quaternaire.15888⟩. ⟨hal-03622182⟩
56 View
30 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More