Un avenir post-nucléaire ? Les atermoiements des acteurs du territoire de Trino (Italie) en contexte de démantèlement - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement Year : 2021

Un avenir post-nucléaire ? Les atermoiements des acteurs du territoire de Trino (Italie) en contexte de démantèlement

Abstract

Although nuclear power generation has stopped in 1990 and the decision has been taken to accelerate the process towards an "immediate dismantling" of the Enrico Fermi plant, the people of Trino (Po plain, Piedmont) find it difficult to imagine and plan a post-nuclear territory. This contribution tries to explain why the post-nuclear phase is not so obvious and the reasons that are largely holding it back. From a diachronic perspective, this article shows how the various actors and social groups of this territory went through the phase of decline in nuclear production (referendum of 1987 decreeing a moratorium on the construction of new plants), the uncertain phase of the shutdown of nuclear power plants production (1990), and then passive safety (1990-2003) and dismantling (since 2003) to settle in the lasting uncertainty of dismantling and waste management, waiting for a national repository that, in Italy, has still not been realized. Despite projects and initiatives to imagine and build post-nuclear territories through the development of green and quality tourism or renewable energies, most of the actors involved at the local scale remain in rhetoric and actions tending to confirm the continuity and legitimacy of nuclear power on its territory, sometimes against their own beliefs. In view of the demographic decline and the process of the deindustrialization of its territory, nuclear power, with, on the one hand, jobs in dismantling and, on the other hand, the state compensation funds paid to municipalities for the hosting of radioactive waste, remains an essential sector of this territory.
Malgré l’arrêt définitif des productions électronucléaires en 1990 et la décision, prise plus tard d’accélérer le processus vers un « démantèlement immédiat » de la centrale Enrico Fermi, les populations et les acteurs du territoire de Trino (plaine du Pô piémontaise) ont du mal à imaginer et à projeter un territoire post-nucléaire. Cette contribution essaye d’expliquer pourquoi l’après-nucléaire n’est pas si évident et quelles sont les raisons qui le freinent très largement. Dans une perspective diachronique, cet article montre comment les différents acteurs et groupes sociaux de ce territoire ont traversé la phase de déclin de la production nucléaire (référendum de 1987 décrétant un moratoire sur la construction de nouvelles centrales), la phase incertaine de l’arrêt des productions (1990), puis de la mise en sécurité passive (1990-2003) et du démantèlement (depuis 2003) ; pour s’installer dans l’incertitude durable des démantèlements et de la gestion des déchets dans l’attente d’un centre national de stockage des déchets radioactifs qui, en Italie, n’a toujours pas été réalisé. Malgré les projets et les initiatives pour imaginer et construire un après-nucléaire au travers du développement d’un tourisme vert et de qualité ou des énergies renouvelables, la plupart des acteurs agissant sur Trino demeure dans des rhétoriques et des actions tendant à confirmer la continuité et la légitimité du nucléaire sur le territoire, parfois à rebours de leurs discours ou convictions. À la vue du déclin démographique et du processus de désindustrialisation de son territoire, le nucléaire, avec d’une part ses emplois dans le démantèlement et, d’autre part, les fonds de compensation étatiques versés aux communes du fait de l’hébergement des déchets radioactifs, demeure un secteur important de ce territoire.
No file

Dates and versions

hal-03558784 , version 1 (04-02-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03558784 , version 1

Cite

Cesare Mattina. Un avenir post-nucléaire ? Les atermoiements des acteurs du territoire de Trino (Italie) en contexte de démantèlement. VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, 2021, Identité nucléaire, 35. ⟨hal-03558784⟩
37 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More