Diet and gregarious breeding in Lesser Grey Shrike Lanius minor in Mediterranean France - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Revue d'Écologie Year : 2004

Diet and gregarious breeding in Lesser Grey Shrike Lanius minor in Mediterranean France

Michel Lepley
  • Function : Author
Sébastien Ranc
  • Function : Author
Paul Isenmann
  • Function : Author
Thierry Bara
  • Function : Author
Philippe Ponel
  • Function : Author
Matthie Guillemain
  • Function : Author

Abstract

Le régime alimentaire de la Pie-grièche à poitrine rose Lanius minor a été étudié entre 1993 et 2000 au sein des deux dernières colonies françaises de reproduction de l'espèce, situées en zone méditerranéenne (Basse plaine de l'Aude et plaine de Poussan). L'analyse de pelotes de réjection et de fonds de nids a permis d'identifier 2 115 proies. Conformément aux données de la littérature en provenance d'autres régions (Russie, Europe Centrale et de l'Est), les principales proies sont des Coléoptères, ainsi que des Orthoptères en période d'élevage des jeunes. Les relations entre le comportement grégaire de nidification et le régime alimentaire de l'espèce ont été étudiées en 2000 en Basse plaine de l'Aude. Au sein de cette colonie, les couples nichaient soit en agrégat soit isolément. Le régime alimentaire différait significativement entre les familles grégaires et les familles isolées (P < 0.001). Cette différence était due à trois espèces proies seulement: Amphimallon pygialis (Mélolonthidés), Anisoplia tempestiva (Rutélidés) et Decticus albifrons (Ensifère). Celles-ci composaient en effet plus de 60 % de la biomasse totale des proies ingérées par les familles grégaires, contre moins de 10 % pour les familles isolées. Par ailleurs, les nids des couples grégaires se trouvaient à proximité immédiate de prairies (en moyenne 25 % de la surface totale dans un rayon de chasse de 150 m), alors que ceux des couples isolés étaient dans des secteurs dépourvus de prairies (habitats majoritairement composés de vignes et de cultures céréalières et maraîchères). Or, les espèces-proies majeures citées précédemment sont des espèces de zones herbeuses. Elles sont donc potentiellement favorisées par la présence des prairies, bien que d'autres habitats tels que les friches et les bords herbeux de cultures puissent leur convenir. Néanmoins, il n'a pas été possible de mettre en évidence une relation entre ces espèces-proies et le succès de la reproduction des pies-grièches. Cependant, il n'est pas exclu qu'elles puissent, chez les familles grégaires, être avantageuses d'un point de vue énergétique et nutritionnel, pour les adultes et pour les jeunes (croissance) et pour leur survie durant la migration.
Fichier principal
Vignette du fichier
bitstream_114008.pdf (251.81 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03530099 , version 1 (17-01-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03530099 , version 1

Cite

Michel Lepley, Sébastien Ranc, Paul Isenmann, Thierry Bara, Philippe Ponel, et al.. Diet and gregarious breeding in Lesser Grey Shrike Lanius minor in Mediterranean France. Revue d'Écologie, 2004, 59 (4), pp.591-602. ⟨hal-03530099⟩
17 View
46 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More