Etude de mise en place d’un tri sélectif à l’université de Mohammedia, Maroc - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Environnement, Ingénierie & Développement Year : 2014

Etude de mise en place d’un tri sélectif à l’université de Mohammedia, Maroc

Abstract

The present research work is a contribution to the decision-making support in the management of domestic and assimilated waste produced by Hassan 2 University in Mohammedia. It supplies the reference data on the composition and the flow of production waste then identifies the various constraints (institutional, legal, financial, technical and/or educational), which limits the implementation of a continuous management and the establishment of a selective collection to the source. Besides, it allows us to determine the sustainable solutions and to propose an approach of development of this service. Therefore, we conducted five days for the collection and sorting of waste generated by the various institutions, which showed that the university is one of the largest producers of waste, (3900 euros are spent for the collection and processing of 113 tons each year). Also, the study exposed that the University household waste contains more than 60.70% of fermentable waste fully recyclable by simple methods, and 30.26% of reusable materials (glass, plastic, paper / cardboard, and metal).
Le présent travail de recherche est une contribution d’aide à la décision dans la gestion des déchets ménagers et assimilés produits par l’université Hassan 2 de Mohammedia. Il fournit les données de référence sur la composition et le flux de production desdits déchets et identifie les différentes contraintes (institutionnelles, juridiques, financières, techniques et/ou éducationnelles) qui limitent la mise en place d’une gestion continue et l’instauration d’une collecte sélective à la source. En outre, cela permet de déterminer les solutions durables adéquates et de proposer une approche de développement de ce service. À cet effet, on a procédé durant cinq jours à la collecte et triage des déchets générés par cinq institutions universitaires. Ce travail a montré que l’université est parmi les gros producteurs de déchets, et que 3900 euros sont dépensés pour la collecte et traitement d’environ 113 tonnes produites chaque année. D’autre part, l’étude a permis de montrer que les ordures ménagères de l’université contiennent plus de 60,70 % de déchets fermentescibles entièrement valorisables par des simples procédés, 30,26 % de matériaux valorisables directement par recyclage (verre, plastique, papier / carton, et métal).
Fichier principal
Vignette du fichier
2_elmaguiri.pdf (234.54 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03160954 , version 1 (05-03-2021)

Identifiers

Cite

Abdelhakim El Maguiri, Laila Idrissi, Meriem Abouri, Salah Souabi, Abdeslam Taleb, et al.. Etude de mise en place d’un tri sélectif à l’université de Mohammedia, Maroc. Environnement, Ingénierie & Développement, 2014, N°67 - Juin 2014, pp.12-19. ⟨10.4267/dechets-sciences-techniques.287⟩. ⟨hal-03160954⟩
150 View
1288 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More