La tombe princière de Lavau et le concept d’un artisanat de cour - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2020

La tombe princière de Lavau et le concept d’un artisanat de cour

Abstract

The idea of crafts specifically linked to a high status court, with outstanding artisans who gravitated around a local prince took form during the study of objects from the Lavau tomb, the discovery of which has given scholars a rare glimpse of the riches contained within a high status tomb dating to the La Tène A1. These objects, from a tomb that is later than most tombs of this period, represent a standard Hallstattian funerary set but also include new La Tène objects. They highlight probable long distance relations involving the trade of luxury items of Mediterranean influence. These would have probably influenced or inspired local crafts people, who made objects in order to highlight the role of the prince in society. Only a small number of well-documented sumptuous tombs, similar to Lavau, can be used to define this court craft of Late Prehistoric society, the predominant ingredients being the link to a ruling cast and its territorial pole, using high level or specialised knowledge, of eclectic origin and artistic experimentation. In this milieu, the technical skill of the craft worker creates artistry and we can clearly see the elements that forge a link between the birth of first Celtic Style and the court craft that by its proximity to power is turned towards Mediterranean influences. We are able to perceive using different objects the work of a cultivated master artisan with an influence that goes beyond the workshop in order to perpetuate this new stylistic repertoire.
L’idée d’un « artisanat de cour » : dans la tombe de Lavau, l’existence d’artisans hors pair environnant le milieu princier se retrouve très concrètement à travers plusieurs productions dont la découverte récente est venue offrir à la communauté scientifique un rare ensemble « princier » de La Tène A1. Le contexte chronologique tardif de cet ensemble se reflète dans la composition du dépôt funéraire, empreint tant du « standard » hallstattien, que de nouveautés laténiennes. On y perçoit l’entretien de probables relations à longue distance, et donc la réception d’objets « de luxe », supports de multiples figurations méditerranéennes. Ces dernières ne sontelles pas susceptibles d’avoir influencé ou inspiré le milieu artisanal local, privilégiant des « commandes » spécifiques destinées à mettre en avant la place et le rôle du prince dans la société ? Une poignée de tombes fastueuses bien documentées, à l’exemple de Lavau, permettent de forger les contours d’un « artisanat de cour » propre à ces sociétés protohistoriques, dont on retrouve parmi les ingrédients principaux l’attachement à une caste dirigeante et à un pôle territorial attractif, la mise en œuvre de techniques de haut niveau ou hyperspécialisées, d’origine pouvant être éclectiques, et l’expérimentation artistique. Dans ce milieu, la maîtrise technique de l’artisan se met au service de l’artiste et l’on voit bien les liens qui unissent la genèse du premier style celtique à l’ébullition de cet artisanat de cour ouvert aux influences et accédant, par sa proximité avec le pouvoir, aux registres méditerranéens. On perçoit dès lors, à travers un nombre limité d’objets, la main de maîtres artisans cultivés évoluant dans un cadre dépassant celui de l’atelier et œuvrant à la diffusion d’un nouveau répertoire stylistique.
No file

Dates and versions

hal-03084545 , version 1 (21-12-2020)

Licence

Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-03084545 , version 1

Cite

Émilie Millet, Bastien Dubuis, Renaud Bernadet. La tombe princière de Lavau et le concept d’un artisanat de cour. La spécialisation des productions et les spécialistes : Session XXXIV-2 du XVIIIe congrès de l'UISPP, Rebecca Peake; Sylvain Bauvais; Caroline Hamon; Claude Mordant, Jun 2018, Paris, France. pp.161-182. ⟨hal-03084545⟩
87 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More