La féminité naturelle de la presse mindstyle : entre essentialisation et resignification des savoirs féminins - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes] Year : 2020

La féminité naturelle de la presse mindstyle : entre essentialisation et resignification des savoirs féminins

Abstract

En janvier-février 2014, le groupe français Oracom édite Happinez, « premier mindstyle magazine 1 » français, puis Simple Things en avril-mai de la même année, Respire en 2017, In the moment en 2018, pour la plupart adaptés de licences présentes à l'international. Ce créneau est complété en 2015 par Flow chez Prismamedia et par Femininbio 2 ; en 2017 par Mellow chez Mondadori et Open Mind aux éditions Riva. La mobilisation de l'industrie de la presse dans une temporalité serrée, quatre ans environ, indique, à la fois, l'existence d'annonceurs désireux de promotion et celle d'un lectorat, consommateur aussi bien de la production industrielle que des récits proposés dans ce type de presse. En 2018, 73 908 numéros de Flow sont vendus, 48 653 pour Happinez, 15 191 pour Simple Things 3 , ce qui, cumulé, produit des chiffres suffisamment importants pour attirer l'attention. La ligne éditoriale de cette presse mindstyle (Wojciak 2014) s'appuie sur la revendication d'un idéal alternatif, la « slow life 4 » (la vie au ralenti) qui vise un ralentissement du mode de vie, plus respectueux de l'environnement, de l'humain, détaché du tout industriel. Les éditeurs et les éditrices de cette catégorie de presse insistent sur la rupture qu'elle opère dans le panorama médiatique et la présentent comme un « concept mensuel inédit et totalement original 5 », « qui s'affranchit des codes traditionnels de la presse féminine 6 » et « change la vie 7 ». Elle est donc
Fichier principal
Vignette du fichier
C-GEERS.pdf (676.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-02954576 , version 1 (09-02-2021)

Identifiers

Cite

Alexie Geers. La féminité naturelle de la presse mindstyle : entre essentialisation et resignification des savoirs féminins. Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes], 2020, 33 (1), pp.53-73. ⟨10.7202/1071242ar⟩. ⟨hal-02954576⟩
157 View
107 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More