L’organisation spatiale de la recherche française à travers les publications savantes : régularité des tendances de long terme et désordre des politiques publiques (1999-2017) - Archive ouverte HAL Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2020

L’organisation spatiale de la recherche française à travers les publications savantes : régularité des tendances de long terme et désordre des politiques publiques (1999-2017)

Abstract

In social processes, long-term trends can be influenced or disrupted by various factors, including public policy. When public policies depend on a misrepresentation of trends in the areas they are aimed at, they become random and disruptive, which can be interpreted as a source of disorder. Here we consider policies on the spatial organization of the French Higher Education and Research system, which reflects the authorities’ hypothesis that scientific excellence is the prerogative of a few large urban agglomerations. By geographically identifying all the French publications listed in the Web of Science databases between 1999 and 2017, we highlight a spatial deconcentration trend, which has slowed down in recent years due to a freezed growth of the teaching force. This deconcentration continues, however, to sustain the growth of scientific production in small and medium-sized towns. An examination of the large conurbations shows the relative decline of sites that nevertheless have been highlighted as examples to be followed by the Excellence policies (Strasbourg among others). The number of students and faculty has grown less there, and it is a plaussible explanation for the relative decline in scientific production. We show that the publication output of a given site depends directly and strongly on the number of researchers hosted there. Based on precise data at the French level, our results confirm what is already known at world scale. In conclusion, we question the amount of disorder resulting from policies aligned with poorly assessed trends.
Dans les processus sociaux, les tendances de long terme peuvent être infléchies ou perturbées par différents facteurs, parmi lesquels figurent les politiques publiques. Lorsque les politiques publiques se fondent sur une représentation erronée des tendances à l'oeuvre dans les domaines qu'elles visent, elles prennent un caractère aléatoire et perturbateur, que l'on peut interpréter comme une source de désordre. Dans ce texte, nous prenons le cas des politiques concernant l'organisation spatiale du système français d'enseignement supérieur et de recherche fondées en partie sur une croyance : l'excellence scientifique comme apanage de quelques grandes agglomérations urbaines. En repérant géographiquement l'ensemble des publications françaises recensées par les bases de données du Web of Science entre 1999 et 2017, nous mettons en évidence un phénomène de déconcentration spatial qui se ralentit dans les dernières années sous l'effet de l'arrêt de la croissance des effectifs de l'ESR, mais continue de favoriser la croissance de l'activité de production scientifique des villes petites et moyennes. L'examen des grandes agglomérations met en évidence le déclin relatif de sites pourtant mis en avant comme des exemples à suivre par les politiques dites d'excellence (Strasbourg entre autres) pour la simple raison que les effectifs d'étudiants et d'enseignants y ont moins progressé. Nous montrons que l'importance de l'activité de publication mesurée dans un site donné dépend directement et fortement des effectifs de chercheurs de ce site, confirmant avec des données françaises plus précises des résultats déjà obtenus sur des données plus globales. Nous posons en conclusion la question du désordre que peuvent susciter des politiques en décalage avec des tendances qu'elles identifient de façon erronée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Organisation-spatiale-de-la-recherche-et-politiques-publiques_WOC_FR.pdf (942.75 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02627291 , version 1 (26-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02627291 , version 1

Cite

Michel Grossetti, Marion Maisonobe, Laurent Jégou, Béatrice Milard, Guillaume Cabanac. L’organisation spatiale de la recherche française à travers les publications savantes : régularité des tendances de long terme et désordre des politiques publiques (1999-2017). 2020. ⟨hal-02627291⟩
1593 View
316 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More