L'agriculture de décrue en Afrique de l'Ouest et du centre : une certaine résilience face à la variabilité climatique et à la régulation des fleuves - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2020

L'agriculture de décrue en Afrique de l'Ouest et du centre : une certaine résilience face à la variabilité climatique et à la régulation des fleuves

M. Dieye
  • Function : Author
D. Dia
  • Function : Author
B. Barbier
  • Function : Author
E.H.M Sylla
  • Function : Author
M. Sall
  • Function : Author
A.Y. Bossa
  • Function : Author
S. Sanfo
  • Function : Author
C.S. Fall
  • Function : Author

Abstract

L'agriculture de décrue est un mode de production ancestral qui a permis aux populations des plaines inondables africaines de survivre, et même de développer des sociétés avancées comme l'Égypte pharaonique, le Tekrour, le Ghana, les empires malien ou songhaï. Elle a l'avantage de fournir une production appréciable en saison sèche, et nécessite très peu d'intrants et un travail limité. Si les rendements à l'hectare sont faibles, la productivité du travail est appréciable et explique l'engouement des riverains à son endroit, malgré la fréquente possibilité de la remplacer par une agriculture irriguée moderne. L'importance de cette pratique dans la sous-région ouest-africaine reste peu connue, car les services statistiques nationaux ont tendance à la négliger. Dans ce chapitre, nous passons en revue la littérature existante pour l'Afrique de l'Ouest et centrale, c'est-à-dire du Sénégal jusqu'au Tchad. L'objectif est de mieux appréhender les perspectives de cette agriculture, qui avait presque disparu pendant les grandes sécheresses des années 1980 et qui était censée disparaître définitivement avec la construction de plusieurs dizaines de barrages régulateurs sur les grands fleuves de la sous-région. Depuis, les plans de barrages ont été suspendus à cause de l'endettement des États et du rapport alarmant rendu par la Commission mondiale des barrages (WCD, 2000). Par ailleurs, les pluies sont en partie revenues, permettant aux riverains de certaines plaines inondables de relancer cette production, notamment dans plusieurs plaines du bassin du lac Tchad. Depuis quelque temps, les plans de barrages sont réapparus sur l'agenda des États et des agences de bassin. Si les bailleurs traditionnels sont toujours réticents, la Chine se montre déterminée à financer et réaliser ces projets de barrages qui avaient été enterrés dans les années 1990. Dans ce chapitre, les auteurs font un bilan zone par zone, en comparant les surfaces potentiellement inondables, les surfaces cultivées, les cultures pratiquées et les techniques de production spécifiques à ces zones.
No file

Dates and versions

hal-02547494 , version 1 (20-04-2020)

Identifiers

Cite

M. Dieye, D. Dia, B. Barbier, E.H.M Sylla, M. Sall, et al.. L'agriculture de décrue en Afrique de l'Ouest et du centre : une certaine résilience face à la variabilité climatique et à la régulation des fleuves. Sultan, Benjamin (ed.); Bossa, A.Y. (ed.); Salack, S. (ed.); Sanon, M. (ed.). Risques climatiques et agriculture en Afrique de l'Ouest, IRD, p. 121-131, 2020, Synthèses, 978-2-7099-2820-5. ⟨hal-02547494⟩
124 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More