Madeline à la croisée des arts - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Parole Year : 2013

Madeline à la croisée des arts

Abstract

L’article montre que Ludwig Bemelmans a renouvelé l’album de jeunesse en l’ouvrant aux influences de la peinture et du cinéma. La composition de ses albums est influencée par la comédie musicale, genre alors en vogue à Broadway comme à Hollywood où l’artiste a travaillé à la Metro Goldwyn Mayer. Comme la ville réinventée dans les studios, à Hollywood ou à Boulogne, par les décorateurs de Lubitsch, Minnelli, Wilder ou Donen, le Paris de Bemelmans est un lieu stylisé et dessiné comme une œuvre d’art. Et il appartient au passé. De 1939 à la fin des années 1950, le dessinateur représente inlassablement l’entre-deux-guerres dans une démarche qui évoque celle de Billy Wilder réalisant en 1957 Love in the Afternoon comme un hommage au Paris de sa jeunesse en s’assurant la collaboration d’Alexandre Trauner. Bemelmans, Wilder et Trauner, trois artistes originaires de la Mitteleuropa et installés à des dates diverses aux États-Unis, ont tous connu le Paris d’avant-guerre. Pour ces Européens exilés, Paris, ville étrangère et familière, incarne un monde disparu et un âge d’or.
No file

Dates and versions

hal-02501633 , version 1 (07-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02501633 , version 1

Cite

Isabelle Guillaume. Madeline à la croisée des arts. Parole, 2013, pp.9-11. ⟨hal-02501633⟩
36 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More