La "coexistence multiculturelle" au Japon, une politique d'intégration ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Plein Droit Year : 2019

La "coexistence multiculturelle" au Japon, une politique d'intégration ?

Abstract

Professeure des universités, Inalco « L'Empereur est le symbole de l'unité du peuple » (premier article, Constitution du Japon, 1946) ; la force de cette idéologie politique fut réaffirmée récemment avec l'abdication de l'empereur sortant, accompagnée de la nouvelle ère Reiwa 1. L'expression « unité » (tôgô) peut avoir chez certains une résonance étrange eu égard à la remise en question du culturalisme et la reconnaissance (du moins politiquement affichée) de la diversité sociale, ethnique, sexuelle ou culturelle de la population japonaise. Les mondes académique et médiatique n'y sont pas indifférents, qui insistent sur la transformation récente du mot : son sens aurait évolué puisqu'il désignerait aujourd'hui le rôle fédérateur de l'Empereur, garant de la diversité (Takami Katsutoshi, professeur de droit constitutionnel), et symbolisant une « unité douce » (fuwatto shita tôgô) 2. Le fait même que ces commentaires interviennent au lendemain du passage à la nouvelle ère montre combien ce concept d'unité, qui apparaît dès les premières lignes de la Constitution, nécessite une redéfinition, du moins une précision quant au rôle de l'empereur, et fait comprendre que la société et le droit japonais n'ont pas encore su se positionner de façon claire face à la diversité que présente sa population, et encore moins face aux différentes populations étrangères ou d'origines étrangères, exclues de la Constitution qui ne s'adresse théoriquement qu'au « peuple japonais ». Les politiques dites de « coexistence multiculturelle », présentes depuis les années 1990 au Japon, nécessitent à cet égard une analyse extrêmement prudente, démêlant leurs visées concrètes de leur idéologie affichée. Pour appréhender une politique dite multiculturelle, nous devons être munis de connaissances globales sur les politiques migratoires, les droits fondamentaux liés à l'histoire des minorités (discrimination, revendication, reconnaissance), sans parler des politiques multiculturalistes pratiquées dans le monde occidental et au-delà. Le premier constat est loin de nous faciliter la tâche : une définition claire et précise du « multiculturalisme » n'existe pas, tant celui-ci varie selon les contextes nationaux et historiques : pour le Canada des années 1980 et celui d'aujourd'hui, pour l'Australie, l'Inde, l'Allemagne ou la France, le terme n'a pas le même sens, ne connaît pas la même construction. Ce concept est susceptible de couvrir différentes dimensions : normative (« l'horizon idéal d'une société cosmopolite »), descriptive (« société composée par la cohabitation de groupes "culturellement" hétérogènes ») ou encore prescriptive (« politiques multiculturalistes visant à organiser une cohabitation pacifiée et une reconnaissance de la pluralité ») 3. Ainsi, le recours à cette expression est loin d'être anodin dans la mesure où elle traduit une intention politique de s'inscrire dans une généalogie qui lui préexiste, sans pour autant condamner un particularisme national/local qui semble la transcender. Quelles ont été les motivations du Japon pour afficher son adhésion à une politique multiculturaliste alors que celle-ci connaît un essoufflement en Occident ? Comment sa construction contemporaine s'articule-t-elle avec la politique monoculturaliste et mono-ethnique d'après-guerre ? Et 1 Dont la signification ne nous laisse pas indifférent : lire à titre d'exemple Le Monde, 30 avril 2019, « Au Japon, le nom de la nouvelle ère fait désordre » [en ligne]. 2 Journal Asahi, 2 mai 2019 [en ligne]. 3 Smaïn Laacher, Dictionnaire de l'immigration en France, Larousse, 2012, p. 315.
Fichier principal
Vignette du fichier
HAL_Konuma_Multiculturalisme.pdf (126.71 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02411185 , version 1 (14-12-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02411185 , version 1

Cite

Isabelle Konuma. La "coexistence multiculturelle" au Japon, une politique d'intégration ?. Plein Droit, 2019. ⟨hal-02411185⟩
355 View
500 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More