L'informatique musicale : informatique et musique en interdisciplinarité - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2019

L'informatique musicale : informatique et musique en interdisciplinarité

Abstract

L'informatique musicale, recherche en science et art du traitement automatisé d'informations musicales, rassemble une communauté vivante de chercheurs et d'enseignants-chercheurs, ingénieurs, artistes et pédagogues. Ce document partage quelques réflexions épistémologiques sur ce domaine par nature interdisciplinaire (parties 1 à 3) et propose des résultats préliminaires d'une cartographie de ces recherches en France (parties 4 et 5). 1. AUX SOURCES DE L'INFORMATIQUE MUSICALE La science et la musique ont toujours eu des liens forts, tout d'abord sur des aspects de gammes et d'acoustique. Le Quadrivium fut défini par Boèce au VI e siècle et re-groupe les arts libéraux des « sciences des nombres », à savoir l'arithmétique, la musique, la géométrie et l'astro-nomie. L'harmonie des sphères, liant proportions célestes et musique, est une des théories pythagoriciennes étudiées par Boèce [4]. Mille ans plus tard, notamment à partir des ouvrages de Zarlino [27], les questions de tempérament, c'est-à-dire de distribution fréquentielle de la gamme, sont un sujet majeur de débat musical et scientifique du XVI e au XIX e siècle. À côté des préoccupations acoustiques, le côté plus sym-bolique et calculatoire de la musique a aussi une longue histoire, notamment pour la génération musicale [1]. Cer-tains Würfelspiele du XVIII e siècle, jeux musicaux aléa-toires, sont par exemple attribués à Mozart. L'émergence de la pensée informatique va de pair avec des réflexions sur la musique algorithmisée. En 1843, Ada Lovelace, per-cevant l'universalité de la machine proposée par Charles Babbage, imagine déjà que la musique puisse se formali-ser au point que l'ordinateur devienne compositeur [11] : It might act upon other things besides number , were objects found whose mutual fundamental relations could be expressed by those of the abstract science of operations, and which should be also susceptible of adaptations to the action of the operating notation and mechanism of the engine... Supposing, for instance , that the fundamental relations of pitched sounds in the science of harmony and of musical composition were susceptible of such expression and adaptations, the engine might compose elaborate and scientific pieces of music of any degree of complexity or extent. La pensée sérielle du début du XX e siècle a aussi des aspects systématiques, parfois algorithmiques. Un siècle après Babbage et Lovelace, dans les années 1940, les premiers ordinateurs suscitent rapidement des questions mu-sicales. Dès la fin des années 1940, Alan Turing décrit lui-même comment utiliser le haut-parleur du Mark II [6] :
Fichier principal
Vignette du fichier
AndreattaAssayagDesainteCatherineGiavittoGiraudOrlareySedes.pdf (234.87 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02348292 , version 1 (05-11-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02348292 , version 1

Cite

Moreno Andreatta, Gérard Assayag, Myriam Desainte-Catherine, Jean-Louis Giavitto, Mathieu Giraud, et al.. L'informatique musicale : informatique et musique en interdisciplinarité. Journées d'Informatique Musicale (JIM 2019), May 2019, Bayonne, France. ⟨hal-02348292⟩

Relations

389 View
894 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More