Le genre de Jules Verne ou de Wells ? Le récit d’anticipation défini d’après ses modèles (1863-1935) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature Year : 2018

Le genre de Jules Verne ou de Wells ? Le récit d’anticipation défini d’après ses modèles (1863-1935)

Abstract

À partir des années 1860, l’essor d’un imaginaire rationnel, scientifique ou technique, dans la fiction, fait l’objet de multiples observations de la part des critiques, qui proposent des appellations, esquissent des corpus et cherchent à définir ce nouveau type de roman. Dans ce processus hésitant d’institutionnalisation d’un genre, Jules Verne occupe une place cruciale, qu’il s’agisse d’en faire un exemple à suivre ou un modèle à rejeter, après la découverte de Wells. À partir d’une analyse de près de 160 discours critiques, cet article analyse le rôle à la fois central et problématique que joue l’auteur des Voyages extraordinaires dans la définition du nouveau genre.
Fichier principal
Vignette du fichier
contextes-6558.pdf (623.3 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01921779 , version 1 (28-05-2020)

Identifiers

Cite

Emilie Pézard. Le genre de Jules Verne ou de Wells ? Le récit d’anticipation défini d’après ses modèles (1863-1935). COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature , 2018, L'anticipation dans les discours médiatiques et sociaux, 21, ⟨10.4000/contextes.6558⟩. ⟨hal-01921779⟩
137 View
218 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More