Resituer : féminismes et histoire de la philosophie - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2018

Resituer : féminismes et histoire de la philosophie

Abstract

Une utilisation féministe de l’histoire de la philosophie fait face à une tension constitutive. Face à un champ, l’histoire de la philosophie, majoritairement dominé par des hommes et reproduisant largement le sexisme des sociétés dont il est issu, toute lecture féministe de l’histoire de la philosophie est marquée par l’exigence d’une critique du caractère sexiste de ses outils. Les histoires féministes de la philosophie présentent ainsi l’intérêt heuristique de resituer dans le champ de la domination patriarcale des philosophies pouvant prétendre à la neutralité ou l’extériorité par rapport à cette domination. Cette resituation, bien loin d’exclure la réappropriation de ces théories philosophiques, est bien plutôt le préalable nécessaire à leur utilisation lucide. Cette tension heuristique est étudiée ici à l’aune de deux exemples: la lecture des existentialismes sartrien et beauvoirien par Michèle Le Dœuff et celle de Hegel par Judith Butler.
Fichier principal
Vignette du fichier
document.pdf (431.84 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-01885257 , version 1 (12-02-2024)

Identifiers

Cite

Pauline Clochec, Vanina Mozziconacci. Resituer : féminismes et histoire de la philosophie. Antoine-Mahut, Delphine; Lézé, Samuel. Les classiques à l'épreuve : actualité de l'histoire de la philosophie, Éditions des archives contemporaines, pp.415-435, 2018, Actualité des classiques, 978-2-8130-0218-1. ⟨10.17184/eac.884⟩. ⟨hal-01885257⟩
197 View
4 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More