Changements paléogéographiques dans l’archipel de Molène, du Néolithique à aujourd’hui - Archive ouverte HAL Access content directly
Book Sections Year : 2019

Changements paléogéographiques dans l’archipel de Molène, du Néolithique à aujourd’hui

Abstract

In this paper, the main paleogeographic changes of the Molene archipelago were reconstruct from the Neolithic period to the present-day by numerically simulating the holocene Relative Sea-Level (RSL) rise on a high resolution topobathymetric model. A set of 21 new sea-level index points were obtained from the sedimentological analysis (grain size analysis, foraminifera, pollens) of several sediment cores collected into salt-marshes located in the bay of Brest and in the Tresseny estuary. A regional foraminifera-based transfer function was constructed and applied to the fossil foraminiferal content in order to estimate the past RSL positions. The results suggest a rate of RSL rise about 0.9 mm/yr over the last 7000 years, leading to a reduction of the terrestrial areas of the islands, from 1000 ha to 200 ha between 7000 cal. BP and the present-day. The most important terrestrial losses were on the period 7000-5000 cal. BP, from the Early Neolithic to the Recent Neolithic, with a mean rate around 2000 m²/yr. The intertidal area recorded a significant surface decrease, from 4500 ha in the Early Neolithic to 1000 ha today. Unlike the islands, the losses have been relatively regular over time, of about 5000 m²/yr, suggesting a gradual decrease in the areas available for shellfish collection and fishing. This study shows that at the time of the Early Bronze Age, the palaeogeography of the Molène Archipelago was quite different from today. The islands and the foreshore covered wider areas and some islands were linked together (Keménèz and Litiri, Trielen and Molène). The regional synthesis of pollen analyzes carried out in the western France reveals a weakness of the cereal culture and the ruderalization of the environment. The Early Bronze Age, characterized by a strong regional societal dynamism, does not seem to be associated to an increasing anthropization of the environment in Brittany. The absence of a pollen archive dated to this period in the Molène archipelago prevents to provide a more accurate picture of the vegetation landscape.
Dans cette étude, les principaux changements paléogéographiques de l’archipel de Molène ont été reconstitués depuis le Néolithique jusqu’à aujourd’hui en simulant numériquement la remontée holocène du niveau marin relatif sur un modèle topo-bathymétrique à haute résolution. Une série de 21 points d’index du niveau marin ont été obtenus à partir d’une analyse sédimentologique (granulométrie, analyse des foraminifères, contenu pollinique) de plusieurs carottes sédimentaires collectées dans les marais maritimes de la rade de Brest et de l’estuaire de Tresseny. Une fonction de transfert régionale basée sur les foraminifères a été construite et appliquée aux assemblages fossiles afin de déterminer les anciennes positions du niveau marin relatif. Les résultats suggèrent une hausse du niveau marin relatif à un rythme de 0.9 mm/a au cours des 7000 dernières années, conduisant à une réduction considérable des aires terrestres, de 1000 ha vers 7000 cal. BP à 200 ha aujourd’hui. Les plus importantes pertes terrestres sont estimées sur la période 7000-5000 cal. BP, du Néolithique ancien au Néolithique récent, à une vitesse moyenne d’environ 2000 m²/a. La superficie des estrans a également connu une diminution importante, passant de 4500 ha au Néolithique ancien à 1000 ha aujourd’hui. Contrairement aux îles, les pertes ont été relativement constantes au cours du temps, de l’ordre de 5000 m²/a en moyenne, suggérant une diminution progressive des aires disponibles pour la collecte de coquillages et pour la pêche. Cette étude démontre qu’à l’âge du Bronze ancien, la paléogéographie de l’archipel de Molène était différente d’aujourd’hui. Les îles et les estrans couvraient de plus larges étendues et certaines îles étaient reliées entre elles (Kéménèz et Litiri, Trielen et Molène). La synthèse régionale des analyses polliniques menée dans l’ouest de France révèle une céréaliculture et une rudéralisation du milieu peu marquées. Aussi, le Bronze ancien Atlantique, caractérisé par un fort dynamisme sociétal régional, ne semble pas s’accompagner d’une anthropisation croissante du milieu. L’absence d’archive pollinique de cette période dans l’archipel de Molène ne permet pas d’apporter une image plus précise du paysage végétal.
No file

Dates and versions

hal-01861285 , version 1 (24-08-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01861285 , version 1

Cite

Pierre Stéphan, Bernard Fichaut, Serge S. Suanez, David Aoustin, Dominique Marguerie. Changements paléogéographiques dans l’archipel de Molène, du Néolithique à aujourd’hui. Yvan Pailler; Clément Nicolas. Une maison sous les dunes : Beg Ar Loued, île Molène, Finistère. Identité et adaptation des groupes humains en mer d’Iroise entre les IIIe et IIe millénaires avant notre ère, Sidestone Press, pp.83-121, 2019, 978-9-088-90380-9. ⟨hal-01861285⟩
317 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More