index - Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique Access content directly

Bienvenue dans la collection HAL du Laboratoire LETG


L’UMR LETG a été créée en 1996 par le CNRS pour regrouper les recherches menées en géographie sur 3 sites universitaires (Nantes, Brest, Rennes). Depuis sa création, le laboratoire a engagé un processus d’intégration scientifique de plus en plus efficace afin d’amener ses membres à mieux s’organiser pour répondre aux objectifs scientifiques déterminés par les priorités nationales et internationales dans son champ d’investigation.

Lire la suite...

Le champ scientifique de l’unité est celui de la géographie de l’environnement. Grâce à son expertise en géographie humaine, géographie physique et géomatique, le programme scientifique de LETG poursuit l’objectif de contribuer aux connaissances relatives aux interactions nature/société par une démarche modélisatrice et intégratrice qui se situe aux interfaces géographiques terre-mer-atmosphère.

Au cours des contrats successifs, des résultats scientifiques ont été acquis sur différentes problématiques entrant dans ce vaste champ grâce à une approche spatiale et spatio-temporelle. La maîtrise des méthodes et des outils géographiques, fortement impactés par le « tournant numérique » amorcé par nos sociétés dans les années 1990, ainsi qu’une expertise de terrain acquise de longues dates sur différents milieux ont permis d’intégrer plusieurs groupes de recherche et de participer activement à la mise en œuvre progressive d’une interdisciplinarité élargie et multiforme concernant non seulement d’autres disciplines des Sciences Humaines et Sociales, mais aussi relevant des Sciences de l’Univers, Sciences de la Vie, et des Sciences T de l’Information et des Communications.

Le projet de LETG s’inscrit pleinement dans les prospectives scientifiques de l’INEE-CNRS en mettant l’accent sur plusieurs priorités de recherche d’intérêt sociétal relatives au fonctionnement et à l’évolution des systèmes littoraux et continentaux en prise avec différents types de dynamiques, qu’il s’agisse des conséquences des aléas climatiques sur les milieux bio- et abiotiques et sur l’homme et ses activités, des changements d’usages et de pratiques et de leurs interactions avec les ressources ou encore la contribution de nouveaux dispositifs à la gouvernance de l’environnement.

Une large gamme d’échelles spatiales (du local au global) et temporelles (du temps réel de certaines données localisées, à l’Holocène pour la prise en compte des changements sur le temps long, et au futur par la scénarisation prospective) est mobilisée dans les thématiques scientifiques en s’appuyant sur les divers apports du traitement numérique de l’information géographique (traitement d’images, analyse spatiale, modélisation-simulation).

La triple entrée systémique/spatiale/temporelle s’organise sur la base de démarches modélisatrices et prospectives, mettant en œuvre des méthodes et des outils d’acquisition de données, d’analyse, de représentation et de diffusion, qui font l’objet d’analyses réflexives et critiques de leur contribution effective notamment aux enjeux de société dans le courant des humanités numériques.

Deux terrains privilégiés, confrontés à divers enjeux liés, de manière directe ou indirecte, aux conséquences multi-scalaires des changements planétaires d’origine climatique et socio- économique font l’objet de nos investigations : le littoral (mer et bassins versants côtiers) et les environnements continentaux. Les expérimentations menées qui tirent profit des innovations numériques, alimentent une approche réflexive et critique des concepts et des méthodes, à l’écoute de l’action publique. Ce constat a justifié l’organisation de notre programme scientifique en 3 axes :

 

Reference

4 214

Fulltext

1 593

Open access

31 %

 

Last deposits

Chargement de la page