L’écriture de Maurice Renard, en tension entre extrapolation scientifique et figuration littéraire - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles ReS Futurae - Revue d'études sur la science-fiction Year : 2018

L’écriture de Maurice Renard, en tension entre extrapolation scientifique et figuration littéraire

Abstract

Theorizing about the very genre he’s trying to promote, Maurice Renard provides the “merveilleux-scientifique” (scientific marvelous, 1909), then the “roman d’hypothèse” (hypothesis novel, 1925) with great ambitions. However his own writing strikingly exceeds his initial program. Renard’s works abound in incitative literary devices and strategies, that may weaken scientific extrapolation : the use of fictional artefacts, following the tradition of the Fantastique, of humor, of characters and situations coming from popular serials, of eroticism. Nevertheless, the tension between these varied aspects only adds to the coherence of Maurice Renard aesthetics. This paper aims at showing how the writer of the “merveilleux-scientifique” gives life to his hypotheses, focusing on Le Docteur Lerne, Le Péril bleu, Les Mains d’Orlac, « L’Homme truqué », Un homme chez les microbes, and Le Maître de la lumière.
Théoricien d’un genre dont il cherche à favoriser l’émergence, Maurice Renard assigne au « merveilleux scientifique » (1909), puis au « roman d’hypothèse » (1925), des ambitions considérables. Néanmoins, il est frappant de constater à quel point la pratique effective de l’écriture par Maurice Renard excède son programme théorique. Les récits de Renard déploient une gamme de dispositifs et de stratégies littéraires destinés à capter l’intérêt. Tous ces procédés renvoient à des modes de figuration propres à la littérature, qui mettent à distance l’extrapolation scientifique : le recours à des artefacts fictionnels, dans la plus pure tradition fantastique, l’usage de l’humour, l’introduction de personnages ou de situations empruntés au feuilleton populaire, ou encore le recours à l’érotisme. Pour autant, la tension entre ces différents aspects ne fait que renforcer la cohérence du projet esthétique de Maurice Renard. Il s’agira donc ici de saisir comment l’écrivain du « merveilleux-scientifique » s’emploie à donner vie à ses hypothèses, à partir de l’étude du Docteur Lerne, du Péril bleu, des Mains d’Orlac, de « L’Homme truqué », d’Un homme chez les microbes, et du Maître de la lumière.
Fichier principal
Vignette du fichier
resf-1266.pdf (201.88 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01822981 , version 1 (07-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01822981 , version 1

Cite

Simon Bréan. L’écriture de Maurice Renard, en tension entre extrapolation scientifique et figuration littéraire. ReS Futurae - Revue d'études sur la science-fiction, 2018, Maurice Renard. ⟨hal-01822981⟩
101 View
74 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More