« D’excellentes personnes assez obscures » Lecture critique de l’histoire et de l’historiographie de la danse à la fin du XIXe siècle - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Horizons/Théâtre : revue d'études théâtrales Year : 2018

« D’excellentes personnes assez obscures » Lecture critique de l’histoire et de l’historiographie de la danse à la fin du XIXe siècle

Abstract

Women entered the profession of ballet mistress at the end of the 19th century. They enjoyed a high reputation. Their contribution is indisputable in terms of choreography, pedagogy, knowledge production or concerning the defence of dance artists rights. They contributed to rehabilitating the deplorable images of dance and female dancers. However, they do not appear in the dance histories, which has long been biased by sexist representations and fantasy. Taking into account their career path makes it possible to review the usual historical narrative. In addition, it casts to the history of women and gender new light on a socio-professional category, which is generally known by sexist representations. Gender hierarchy is linked with other hierarchies – class and genre hierarchies – so that it will be a system and impose until today a narrative in conformity with legitimised social representations. The gender perspective allows to search the historiography and the ideological biases in it, and the artistic canons, especially the notion of modernity.
À la fin du XIXe siècle, des femmes accèdent à la profession de maîtresse de ballet. Elles jouissent alors d’une grande notoriété et leurs apports, dans les domaines de la chorégraphie, de la pédagogie, de la production de savoirs ou de la défense des droits des artistes de la danse, sont incontestables. Elles ont aussi travaillé à réhabiliter les images déplorables de la danse et des danseuses. Or elles ne figurent pas dans les histoires de la danse théâtrale, longtemps biaisées par des représentations et des fantasmes. La prise en compte de leurs parcours permet de remettre en question les récits historiques habituels et apporte à l’histoire des femmes et du genre un éclairage sur une catégorie socioprofessionnelle qui n’est en général connue que par les représentations sexistes du temps. Les hiérarchies de genre s’articulent à d'autres facteurs hiérarchiques, de classe et de genres/styles spectaculaires, pour faire système et imposer jusqu'à aujourd'hui un récit conforme à des représentations sociales légitimées. La perspective du genre permet de questionner l’historiographie et les biais idéologiques qui la sous-tendent ainsi que les canons artistiques et plus particulièrement la notion de modernité.
Fichier principal
Vignette du fichier
Marquie 2018 Ideologie et enjeux de l'historiographie.pdf (85.02 Ko) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-01665751 , version 1 (17-12-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01665751 , version 1

Cite

Hélène Marquié. « D’excellentes personnes assez obscures » Lecture critique de l’histoire et de l’historiographie de la danse à la fin du XIXe siècle . Horizons/Théâtre : revue d'études théâtrales, 2018. ⟨hal-01665751⟩
130 View
163 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More