Zones grises et recomposition des politiques d'incitation à l'employabilité des jeunes au Maroc : le cas des quartiers pauvres - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Interventions Economiques : Papers in Political Economy Year : 2017

Grey Zones and the Reconfiguration of Employability Policies for Youth: the Case of Poor Districts in Morocco

Zones grises et recomposition des politiques d'incitation à l'employabilité des jeunes au Maroc : le cas des quartiers pauvres

Abstract

Public employment policies for youth have focused on higher level graduates unemployment that constitutes the main concern since the late 1980s, leaving aside other categories of young people, which has led to a broad movement of decomposition-recomposition of the supply-demand jobs. Hence the meteoricrise of new forms of work, called "gray areas", usually at the frontiers of conventional categories of "formal / informal", "precarious / stable", "public / private" etc. The Moroccan government has implemented a number of strategies and actions to support this transformation. Nevertheless, these policies suffer from the dispersion and lack of coordination between the various public and private stakeholders. In this article we propose to study the case of a poor district in Rabat-Sale region).
Au Maroc, les politiques publiques d’emploi en faveur des jeunes se sont focalisées sur le chômage des diplômés de niveau supérieur qui constitue la principale préoccupation depuis la fin des années 1980, laissant de côté les autres catégories de jeunes, ce qui a entrainé un large mouvement de décomposition-recomposition de l’offre-demande d’emploi, ce qui entraine la montée de nouvelles formes de travail appelées « zones grises » et qui se situe aux frontières des catégories dualistes classiques « formel/informel », « précaire/stable », « public/privé », etc. Bien que L’État ait mis en place un certain nombre de dispositifs pour accompagner ces transformations. Force est de constater que ces politiques publiques d’emploi souffrent de la dispersion et du manque de coordination entre les intervenants publics et privés. Dans le présent article, nous présentons les résultats de l’étude de terrain que nous avons menée au sein d’un quartier défavorisé dans la région de Rabat-Salé, ensuite nous analysons, sur la base des travaux récents sur les zones grises d’emploi, les dynamiques du marché d’emploi local et ses recompositions.
Fichier principal
Vignette du fichier
M.Sadik Youssef_Zones grises et recomposition des politiques d’incitation à l’employabilité des jeunes au Maroc le cas des quartiers pauvres_interventionseconomiques-3492.pdf (478.62 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01525058 , version 1 (31-05-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01525058 , version 1

Cite

Youssef Sadik. Zones grises et recomposition des politiques d'incitation à l'employabilité des jeunes au Maroc : le cas des quartiers pauvres. Interventions Economiques : Papers in Political Economy, 2017, Les zones grises du travail, 58. ⟨hal-01525058⟩
269 View
486 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More