Modalités du démantèlement des lieux de culte et politique de grands travaux de l’Antiquité tardive à <i>Narbo Martius</i> - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Gallia - Archéologie de la France antique Year : 2014

Processes of dismantling places of worship; the program and policy of major works in Narbo Martius during Late Antiquity

Modalités du démantèlement des lieux de culte et politique de grands travaux de l’Antiquité tardive à Narbo Martius

Abstract

From the 3rd c. AD, Narbonne folding in on itself behind its fortifications left in a neglected state the suburban quarters and monumental buildings. But their dismantling as well as the dismantling of the capitolium seems to be effective from the end of the 4th c. and beginning 5th c. Recent investigations within the framework of a collective project on antique harbours at Narbonne put to light the reuse of architectural of monumental buildings for the maintenance of the harbour areas. These discoveries inside the city lagoon, dated to the end of the 4th c. or beginning 5th c., are contemporaneous with early Christian churches where some pieces from the capitolium are being used in the foundations (Saint-Félix, Saint-Julien or the church situated Place Bistan). They raise the question of the management of these pagan monuments by the public authorities at the time of the Theodosian law, as Narbonne was becoming a Christian metropolis.
À partir du IIIe s. apr. J.-C., Narbonne se replie derrière ses remparts, laissant les quartiers suburbains et de grands monuments à l’abandon. Mais leur démantèlement, ainsi que celui du capitole, semble effectif à partir de la fin du IVe s. et du début du Ve s. En effet, les recherches récentes menées dans le cadre d’un projet collectif sur les ports antiques de Narbonne ont mis en évidence le réemploi de fragments architecturaux de grands édifices pour l’entretien des zones portuaires. Ces découvertes dans la lagune narbonnaise, datées de la fin du IVe s. ou du début du Ve s., sont contemporaines d’églises paléochrétiennes qui utilisent également des fragments du capitole dans leurs fondations : Saint-Félix, Saint-Julien ou l’église de la place Bistan. Elles soulèvent la question de la gestion par les nouveaux pouvoirs publics de ces monuments païens en pleine loi théodosienne, Narbonne devenant une grande métropole chrétienne.
Fichier principal
Vignette du fichier
Gallia_71-1_65-77_AGUSTA_BOULAROT.pdf (1.73 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01431898 , version 1 (06-01-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-01431898 , version 1

Cite

Sandrine Agusta-Boularot, Olivier Ginouvez, Ambroise Lassalle, Véronique Mathieu, Corinne Sanchez. Modalités du démantèlement des lieux de culte et politique de grands travaux de l’Antiquité tardive à Narbo Martius. Gallia - Archéologie de la France antique, 2014, La fin des dieux, 71 (1), pp.65-77. ⟨hal-01431898⟩
178 View
142 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More