L’incertitude en pratique chez John Dewey - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Raison Publique Year : 2016

L’incertitude en pratique chez John Dewey

(1)
1

Abstract

L’incertitude joue un rôle insigne dans le texte séminal de Dewey, Quest for Certainty (1929) , par les liens que le livre établit entre l’incertitude théorique, qui conduit à des stratégies absolutistes et est par là même une cause bien établie de scepticisme, et l’incertitude pratique, l’incertitude qui entre dans chacun de nos actes et qui est incertitude sur le dénouement mais aussi sur les significations qu’ils revêtent et sur les valeurs qu’ils servent . On peut dès lors discerner deux séries de problèmes qui se posent, les uns étant bien balisés et les autres moins. Sur un premier plan, nous pouvons espérer jeter quelque lumière sur une forme de scepticisme, et peut-être sur les racines pratiques du scepticisme théorique : selon Dewey, notre recherche d’une certitude théorique, dans le champ de la connaissance, serait induite par la crainte des conséquences de nos actions. La quête théorique de la certitude serait une conséquence de la quête pratique de sûreté ou de sécurité. On rechercherait quelque répit, dans la partie théorique de nos vies, en construisant des systèmes clos et cohérents, en aspirant à ce que James appelle des « vacances morales » ; les systèmes de philosophie seraient autant de manières de parer aux angles affûtés du monde. Certes, ce premier niveau présente un intérêt intrinsèque, mais il ne tranche pas par rapport à ce que l’on attend ordinairement du pragmatisme, en ce que la critique du scepticisme, et en particulier du scepticisme qui découle directement d’une forme de fondationnalisme mal comprise, représente sans aucun doute un noyau dur du mouvement, dès les années 1860-70. Nous donnerons dans la première section quelques éléments permettant à la fois de préciser cette idée et de distinguer la position de Dewey des attitudes respectives de Peirce et du jeune James.Mais cette première question ne doit pas en masquer une autre, qui sera traitée dans la deuxième section : si Dewey insiste sur le fait que le contrôle de la pratique constitue un premier type de réponse aux causes même de ce premier scepticisme, ses écrits envisagent à plusieurs reprises la possibilité d’une incertitude pratique radicale qui prend trois visages complémentaires : l’incertitude sur notre capacité à adopter une attitude mélioriste, l’incertitude sur la situation et son caractère problématique, et enfin une forme d’incertitude pratique qui peut être aggravée par la rigidité des catégories philosophiques, politiques et juridiques.
Not file

Dates and versions

hal-01388832 , version 1 (27-10-2016)

Identifiers

Cite

Mathias Girel. L’incertitude en pratique chez John Dewey. Raison Publique, 2016, Scepticisme, pragmatisme et philosophie du langage ordinaire, 20, pp.13-35. ⟨10.3917/rpub.020.0013⟩. ⟨hal-01388832⟩
215 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More