Présence du genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 (Gastropoda, Bythinellidae) et d’autres hydrobioïdes en Saône-et-Loire : considérations taxinomiques et enjeux de conservation. - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2016

Presence of the genus Bythinella Moquin-Tandon, 1856 (Gastropoda, Bythinellidae) and other hydrobioids in Saône-et-Loire (Burgundy, France): taxonomic considerations and conservation issues.

Présence du genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 (Gastropoda, Bythinellidae) et d’autres hydrobioïdes en Saône-et-Loire : considérations taxinomiques et enjeux de conservation.

Abstract

While listing spring-dwelling snails in the region Bourgogne Franche-Comté (eastern France), we found three localities with living representatives of the genus Bythinella Moquin-Tandon, 1856 in the department of Saône-et-Loire. To our knowledge, they represent the only Bythinella -bearing localities currently known in this department. The sampled individuals share several shell features with B. carinulata (Drouët, 1867), B. viridis (Poiret, 1801) and B. lancelevei Locard, 1884. Pending a complementary genetic analysis, we identify these specimens as Bythinella sp. Two of the three localities also yielded empty shells of Islamia and Bythiospeum . They represent the westernmost occurrence of these stygobiont genera in eastern France. The presence of three hydrobioid gastropods in Saône-et-Loire also has consequences in terms of conservation biology. Indeed, these taxa are particularly sensitive to water quality and spring management, and they may well belong to species that are integrally protected over the entire metropolitan French territory.
Dans le cadre d’un inventaire des malacofaunes crénicoles en Bourgogne Franche-Comté, nous avons découvert trois stations colonisées par le genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 en Saône-et-Loire. A notre connaissance, il s’agit des seules stations à bythinelles actuellement connues dans ce département. Les individus échantillonnés présentent des caractéristiques conchyliologiques les rapprochant de B. carinulata (Drouët, 1867), B. viridis (Poiret, 1801) et de B. lancelevei Locard, 1884. Dans l’attente d’une analyse génétique complémentaire, ces spécimens sont pour le moment attribués à Bythinella sp. Dans deux des trois stations colonisées par les bythinelles, nous mentionnons aussi la présence de coquilles attribuées aux genres Islamia et Bythiospeum . Pour l’est de la France, ces stations marquent la limite occidentale de ces genres stygobies qui sont beaucoup plus fréquents dans les réseaux karstiques du massif du Jura. La présence de trois genres de gastéropodes hydrobioïdes en Saône-et-Loire permet d’attirer l’attention sur les enjeux de conservation associés. En effet, ces taxons sont particulièrement vulnérables aux aménagements des sources et à la qualité des eaux, mais ils pourraient aussi appartenir à des espèces intégralement protégées à l’échelle du territoire français métropolitain.
Fichier principal
Vignette du fichier
malaCo_2016_12_Fara_et_Dommergues_HAL.pdf (470.52 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : CC BY NC - Attribution - NonCommercial

Dates and versions

hal-01360377 , version 1 (26-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01360377 , version 1

Cite

Emmanuel Fara, Jean-Louis Dommergues. Présence du genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 (Gastropoda, Bythinellidae) et d’autres hydrobioïdes en Saône-et-Loire : considérations taxinomiques et enjeux de conservation.. Colloque National de Malacologie Continentale, Mar 2016, Barenton-Bugny, France. pp.8-11. ⟨hal-01360377⟩
125 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More