Elaboration d'une typologie des dépôts de blocs supratidaux de sommets de falaise de la péninsule de Reykjanes (Islande) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Géomorphologie : relief, processus, environnement Year : 2016

Development of a typology of cliff-top storm deposits of the Rekjanes Peninsula (Iceland)

Elaboration d'une typologie des dépôts de blocs supratidaux de sommets de falaise de la péninsule de Reykjanes (Islande)

Abstract

The present study focuses on the distribution and morphology of cliff-top storm deposits (CTSDs) in the Reykjanes Peninsula in southwest Iceland. The study area stretches over a 35 kilometre coastline and consists mainly of cliffs not exceeding 15 m, cut into post-glacial lava beds aged 14 500 to 800 yr BP. The origin of these deposits cannot be related to tsunamis since none has been recorded in this area within this period. It is due to the action of North Atlantic waves whose significant height, measured between 1994 and 2004, can reach 17.4 m in this area. During a field survey from April to June, 2014, 35 CTSD sites were studied mainly through qualitative observations and topomorphological measurements. The analysis of the data shows that the organisation and distribution of CTSDs in the Reykjanes peninsula do not depend on the cliff height. In contrast, the lithostructural characteristics of the lava beds and local variations in hydrodynamism, both of which determine the morphology of cliffs, appear to be decisive factors in explaining these aspects of CTSDs in this area.
Cette étude porte sur la répartition et la morphologie des dépôts grossiers de tempêtes (25,6 cm ≤ l ≤ 820 cm) qui se trouvent en retrait du sommet des falaises de la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest de l’Islande. Les 35 km de linéaire côtier sur lesquels porte ce travail sont constitués de falaises, hautes au maximum de 15 mètres, taillées dans un substrat basaltique postglaciaire d'âge compris entre 14 500 et 800 ans BP. L’origine de ces dépôts est marine et est attribuée à l’action des vagues engendrées par les dépressions atlantiques, vagues dont les hauteurs significatives pour une période de retour de 100 ans atteignent 17,4 mètres dans ce secteur. Entre les mois d’avril et juin 2014, un travail de terrain a permis d’étudier 35 accumulations supratidales de blocs à partir d’observations qualitatives et de relevés topomorphologiques. L’analyse de ces données montre que l’altitude du sommet des falaises n’est pas un facteur limitant à la formation de ces dépôts sur la péninsule de Reykjanes. Au contraire, le contexte lithostructural des coulées de lave et les spécificités hydrodynamiques locales qui influent sur la morphologie des falaises sont prédominantes dans la formation et la disposition des différents types d’accumulations.
Fichier principal
Vignette du fichier
Autret_et_al_GRPE_2016_1.pdf (6.21 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01258704 , version 1 (16-01-2018)

Identifiers

Cite

Ronan Autret, Serge S. Suanez, Bernard Fichaut, Samuel Etienne. Elaboration d'une typologie des dépôts de blocs supratidaux de sommets de falaise de la péninsule de Reykjanes (Islande). Géomorphologie : relief, processus, environnement, 2016, Analyses géomorphologiques d’événements basse fréquence haute énergie sur les versants, les dynamiques fluviales et les littoraux d’Islande et apports méthodologiques, 22 (1), pp.61-76. ⟨10.4000/geomorphologie.11272⟩. ⟨hal-01258704⟩
282 View
123 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More