Faut-il (vraiment) augmenter les frais d'inscription à l'université ? - Archive ouverte HAL Access content directly
Reports Year : 2012

Faut-il (vraiment) augmenter les frais d'inscription à l'université ?

Abstract

Should we (really) raise tuition fees ? This article offers a critical analysis of the usual arguments in favour of tuition fees: 1) the iniquity of the French system, 2) market efficiency to select, guide and encourage the effort, 3) the financing of the university. We defend the thesis that, due to these costs and due to debt burden, potential students could drop out of higher education, change their vocational orientation or behaviour on the labour market. We show that tuition fees do not guarantee equity, efficiency and resources increase for universities.
Cet article propose une analyse des arguments couramment avancés en faveur des frais d'inscription: 1) l'iniquité du système français; 2) l'efficience du marché pour sélectionner, orienter et inciter à l'effort; 3) le financement de l'université. Nous défendons la thèse selon laquelle ces frais peuvent conduire de potentiels étudiants à renoncer à leurs études, à modifier l'orientation qui aurait été la leur en l'absence de frais ou encore à modifier leur comportement sur le marché du travail sous le poids de la dette. Nous montrons que les frais ne garantissent ni l'équité, ni un fonctionnement efficient du système d'enseignement supérieur, ni un accroissement des ressources des établissements.
Fichier principal
Vignette du fichier
Faut_il_vraiment_augmenter_les_frais_d_inscription_A_l_universitA_.pdf (532.67 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-00749625 , version 1 (08-11-2012)
hal-00749625 , version 2 (14-07-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00749625 , version 1

Cite

David Flacher, Hugo Harari-Kermadec, Léonard Moulin. Faut-il (vraiment) augmenter les frais d'inscription à l'université ?. 2012. ⟨hal-00749625v1⟩
527 View
1591 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More