Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la polysémie des verbes de production de parole - Archive ouverte HAL Access content directly
Conference Papers Year : 2008

Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la polysémie des verbes de production de parole

Abstract

Dans cet article, nous nous proposons de tester sur une classe de verbes français la thèse d'Adele Goldberg (1995) selon laquelle certains types de structures argumentales (appelées ici « cadres prédicatifs » dans le prolongement de François 2003) présentent un sémantisme propre, en sorte que différents types de polysémie verbale – que D. Willems (2005) classe comme « réguliers » et « syntaxiques » – sont analysables en termes de greffe entre deux cadres prédicatifs, l'un primairement attaché au verbe et l'autre fonctionnant comme greffon. Nous nous attachons particulièrement à la greffe d'une construction verbale à un cadre prédicatif divalent (lui-même éventuellement issu de la greffe d'un actant à un cadre prédicatif monovalent) dans le domaine des verbes de production de parole, par exemple : Marie crie (qch) (à qn) > Marie crie à qn de faire qch ; Paul demande (qch) (à qn) > Paul demande à Marie de faire qch > Cela demande qch {un effort / de la bonne volonté / etc.} à Marie

Domains

Linguistics
Fichier principal
Vignette du fichier
Francois_Senechal.pdf (165.53 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-00012477 , version 1 (24-10-2005)

Identifiers

Cite

Morgane Sénéchal, Jacques François. Le sémantisme propre des cadres prédicatifs et la polysémie des verbes de production de parole. Colloque : La prédication, Nov 2004, Aix-en-Provence, France. pp.325-335, ⟨10.1163/19589514-31-32-01-900000030⟩. ⟨hal-00012477⟩
110 View
154 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More