Le Moi comme un objet intentionnel. Une sémantique de «je» sans engagement ontologique - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie Year : 2012

Le Moi comme un objet intentionnel. Une sémantique de «je» sans engagement ontologique

(1)
1

Abstract

De se attitudes are generally regarded as being a proper part of de re attitudes. In this paper an alternative analysis that avoids ontological commitment to the self is proposed, based on the notion of de objecto attitudes. This proposal develops an idea from Hintikka’s second generation epistemic logic, which introduces a syntactic marker expressing independence relations between certain logical constants. According to this semantic account, the Self, as the denotation of ‘I’, is conceived of as a mere intentional object.
Les attitudes de se sont généralement considérées comme constituant une classe particulière d’attitudes de re. Cet article propose une analyse différente, qui s’appuie sur la notion d’attitude de objecto et qui évite un engagement ontologique envers le sujet. La proposition élabore l’idée de Hintikka d’une logique épistémique dite de seconde génération, qui introduit un marqueur syntaxique permettant d’exprimer des relations d’indépendance entre certaines constantes logiques. De cette sémantique résulte une conception du Moi, dénotation de «je», comme un objet simplement intentionnel.
Fichier principal
Vignette du fichier
art.MoiObjetIntentionnel_final_8Oct2012_vAuteur.pdf (358.22 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

halshs-01231874 , version 1 (25-03-2022)

Identifiers

Cite

Manuel Rebuschi. Le Moi comme un objet intentionnel. Une sémantique de «je» sans engagement ontologique. Dialogue: Canadian Philosophical Review / Revue canadienne de philosophie, 2012, 51 (02), ⟨10.1017/S0012217312000765⟩. ⟨halshs-01231874⟩
69 View
6 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More